Le gouvernement prend la main sur le dossier Bellens

19/06/08 à 11:40 - Mise à jour à 11:39

Source: Datanews

Les partis francophones du gouvernement ne sont pas prêts à laisser tomber le patron de Belgacom, Didier Bellens. Voilà ce qui est apparu, hier, lors d'une réunion entre Bellens et les cadres du gouvernement fédéral, peut-on lire dans plusieurs journaux.

Les partis francophones du gouvernement ne sont pas prêts à laisser tomber le patron de Belgacom, Didier Bellens. Voilà ce qui est apparu, hier, lors d'une réunion entre Bellens et les cadres du gouvernement fédéral, peut-on lire dans plusieurs journaux.

Lors d'un entretien avec le cabinet restreint, le directeur de Belgacom, Didier Bellens, a défendu ses résultats et ses projets d'avenir. Le gouvernement entendra aussi le conseil d'administration, qui a émis un avis négatif sur Bellens, de même que la banque d'affaires JP Morgan et un expert télécom européen. Il tentera ainsi de déterminer la direction à suivre par Belgacom et/ou si Bellens y a encore une place.

Bellens lui-même évoque une décision rapide dans le journal De Morgen. "L'incertitude n'est pas bonne pour une entreprise cotée en Bourse", déclare-t-il. Pour le conseil d'administration aussi, une décision devrait être prise avant le 15 juillet.

Source: Belga

En raison de l'actualité, Data News met aujourd'hui déjà en ligne l'interview exclusive de Didier Bellens à paraître dans le magazine n° 23 qui sortira demain. Pour le lire, surfez sur les [Specials].

Nos partenaires