Le gouvernement néerlandais aspire à plus de cyber-sécurité internationale

28/11/14 à 13:54 - Mise à jour à 13:56

Lors de la prochaine présidence de l'Union européenne exercée par les Pays-Bas, la cyber-sécurité sera une priorité avec, avant cela déjà, une meilleure collaboration au niveau du Benelux.

Le gouvernement néerlandais aspire à plus de cyber-sécurité internationale

Lors de l'événement 'Low countries, High Cyber Security' d'Anvers, l'ambassadeur néerlandais en Belgique, Henne Schuwer, a expliqué comment la prochaine présidence néerlandaise de l'UE (premier semestre de 2016) "accordera une priorité à la cyber-sécurité". Et comme le grand-duché de Luxembourg assurera la présidence les six mois précédents, l'on devrait arriver à une collaboration plus intensive en la matière au sein du Benelux, "pour ainsi avancer vraiment d'un pas en Europe. Sinon, d'autres, de l'autre côté de l'océan, le feront avant nous".

C'est dans cette optique que les Pays-Bas organiseront les 15 et 16 avril 2015 à La Haye une 'Global Cyberspace Conference' à laquelle participeront quelque 1.300 personnes de plus de 100 pays invités.

Collaboration entre le public et le privé

Lors de l'événement sur la sécurité d'Anvers, des entreprises belges et néerlandaises ont pu s'échanger des expériences en la matière, en mettant notamment l'accent sur les besoins des PME. L'on a ainsi évoqué les activités de l'initiative The Hague Security Delta, un accord de collaboration entre les pouvoirs publics, le monde académique et les entreprises. Le but est non seulement de développer tant des approches innovantes en cyber-sécurité et d'améliorer la pratique sécuritaire dans les entreprises, mais aussi de stimuler la croissance et l'emploi dans le secteur de la cyber-sécurité. En plus de la cyber-sécurité, l'on accordera aussi de l'attention à la sécurité nationale et à la sécurité urbaine. Les pouvoirs publics y joueront un rôle en supportant financièrement tant les recherches scientifiques que le développement de produits innovants dans les entreprises. Nederland ICT - l'équivalent d'Agoria ICT - y sera également active. Il y a des années déjà, le gouvernement néerlandais a également confié la responsabilité de la (cyber)sécurité nationale à un organe central unique - le Nationaal Cyber Security Centrum - à trois départements: monitoring & respons, expertise et conseils, évolution du marché et partenariats.

Sur ce point, la Belgique accuse encore du retard sur les Pays-Bas, même si de récentes initiatives vont dans la même direction. C'est ainsi que récemment a été créée la Cyber Security Coalition par Proximus, VBO, Cert.be, B-CCentre et la Solvay Brussels School, conjointement avec une série d'autres entreprises et institutions, en vue de s'échanger des expériences et de développer de meilleures pratiques. En outre, le Centre pour la cyber-sécurité, lié à la chancellerie du Premier Ministre, devrait également jouer à terme un rôle de coordination.

Nos partenaires