Le gouvernement, le talon d'Achille de la force ICT belge

27/03/09 à 10:30 - Mise à jour à 10:29

Source: Datanews

En comparaison avec l'an dernier, la Belgique a grimpé d'une place à l'index technologique du World Economic Forum (WEF). En 2008, notre pays occupait en effet la 25ème position et cette année, elle se classe 24ème. Le point noir concerne la combinaison gouvernement-ICT. C'est le Danemark qui mène la danse, suivi par la Suède, les Etats-Unis, Singapour et la Suisse, selon le Global Information Technology Report annuel.

En comparaison avec l'an dernier, la Belgique a grimpé d'une place à l'index technologique du World Economic Forum (WEF). En 2008, notre pays occupait en effet la 25ème position et cette année, elle se classe 24ème. Le point noir concerne la combinaison gouvernement-ICT. C'est le Danemark qui mène la danse, suivi par la Suède, les Etats-Unis, Singapour et la Suisse, selon le Global Information Technology Report annuel.

L'index technologique, alias le Networked Readiness Index (NRI), est un index reflétant la puissance d'un pays sur le plan de l'utilisation de l'ICT. Il tient notamment compte du coût et de l'accessibilité de l'internet à haut débit, du nombre de connexions internet, de la qualité de l'enseignement des mathématiques et des sciences, ainsi que de l'évolution e-gouvernementale.

Du rapport publié par le World Economic Forum (WEF), il apparaît une fois encore que l'enseignement belge est reconnu à l'échelle mondiale. C'est ainsi qu'au niveau de la qualité de l'enseignement des mathématiques et des sciences, la Belgique se classe à la troisième place. En outre, la qualité du système d'enseignement général est appréciée également (4ème place), ainsi d'ailleurs que celle des instituts de recherche scientifique (5). L'offre internet dans les écoles (24) pourrait par contre être améliorée.

La Belgique obtient aussi de bons points sur le plan de la collaboration entre les entreprises et les universités (8ème rang) et sur celui des dépenses professionnelles dans la recherche et le développement (14).

Le gouvernement belge et l'ICT demeurent par contre une combinaison douteuse, du moins selon le classement établi par le WEF. C'est ainsi que si la Belgique se classe encore 24ème au niveau e-gouvernemental, les autorités belges dégringolent au classement de la stimulation de l'ICT (54), de l'utilisation de l'ICT (53) et de la présence de l'ICT dans les institutions gouvernementales (51).

Le top dix de l'index technologique se compose encore de la Finlande, de l'Islande, de la Norvège, des Pays-Bas et du Canada. La Belgique se classe donc 24ème et est donc encore précédée par la Grande-Bretagne (15), l'Autriche (16), la France (19) et l'Allemagne (20). Tout en bas du classement, on trouve le Nicaragua, le Cambodge, le Népal, la Bolivie, l'Ethiopie, le Bangladesh, le Burundi, le Zimbabwe, le Timour oriental et le Tchad

Source: Belga

Nos partenaires