Le gouvernement lance un portail open data

28/09/11 à 09:18 - Mise à jour à 09:18

Source: Datanews

L'encre de la note conceptuelle sur les données ouvertes du ministre flamand Geert Bourgeois n'est même pas encore sèche que le Service Public Fédéral ICT Fedict lance data.gov.be, un portail de données ouvertes en Belgique.

Le gouvernement lance un portail open data

L'encre de la note conceptuelle sur les données ouvertes du ministre flamand Geert Bourgeois n'est même pas encore sèche que le Service Public Fédéral ICT Fedict lance data.gov.be, un portail de données ouvertes en Belgique.

Via le site web data.gov.be, disponible en quatre langues (français, néerlandais, allemand et anglais), tous les services publics pourront mettre les informations qu'ils ont en leur possession, à la disposition des consommateurs et entreprises. La Belgique suit ainsi l'exemple de pays comme les Etats-Unis, la Grande-Bretagne ou les Pays-Bas.

Data.gov.be ne contiendra pas seulement les statistiques gouvernementales classiques, mais aussi toutes sortes de données de mesure, des listes techniques et des bases de données publiques comme celles de la Banque-Carrefour de la Sécurité Sociale et du Patrimoine en Flandre. Aujourd'hui, le site contient quelque 60 ensembles de données, mais ce nombre croîtra encore fortement à l'avenir, apprend-on.

La majeure partie de l'information sera mise à disposition gratuitement. Il n'y a par exemple que quand une masse de données sera sollicitée d'un coup ou que le gestionnaire des données en décidera ainsi "qu'un montant raisonnable" pourra être facturé.

Fedict gérera le site web data.gov.be et offrira ainsi un aperçu des informations gouvernementales disponibles. Les services publics concernés resteront eux-mêmes responsables de leurs données. Fedict formera aussi une 'open data taskforce' se composant d'une personne de contact unique par administration ou service public. Cette équipe préparera les données des diverses administrations pour le portail, évaluera la réaction des utilisateurs et y répondra.

Agoria, la fédération de l'industrie technologique, gérera l'open data community en collaboration avec Fedict. Agoria tempérera, filtrera et répondra ou fera suivre les messages au sein de la communauté. Agoria évalue la valeur économique de la réutilisation des informations gouvernementales à quelque 875 à 900 millions d'euros.

Nos partenaires