Le gouvernement flamand s'excuse pour un faux mail de phishing: 'Nous avons dérapé'

28/07/15 à 12:59 - Mise à jour à 12:58

Source: Datanews

Les autorités flamandes présentent leurs excuses pour le faux mail d'hameçonnage (phishing) qu'elles ont envoyé la semaine dernière aux 15.000 fonctionnaires flamands, et qui a causé pas mal d'inquiétude parmi eux.

Le gouvernement flamand s'excuse pour un faux mail de phishing: 'Nous avons dérapé'

© Belga

"Nous désirons nous excuser auprès de tous les collègues plongés dans l'inquiétude", peut-on lire dans le message adressé par les autorités aux fonctionnaires flamands.

La semaine dernière, le gouvernement flamand a envoyé un mail factice pour vérifier si les fonctionnaires sont suffisamment attentifs à la fraude via internet. Tout le monde a ainsi reçu une facture contrefaite portant le logo de Thalys et mentionnant qu'un soi-disant voyage en train devait encore être payé et qu'un retrait de quasiment 20.000 euros de leur carte de crédit allait être effectué, s'ils ne transmettaient pas rapidement toutes leurs données bancaires. Mais le test a dérapé. Nombre de fonctionnaires adressèrent des questions ou des plaintes à la police, aux banques ou à Thalys.

'Nous nous excusons auprès de Thalys'

Frank Geets de l'Agentschap voor Facilitair Management a rapidement pris conscience que les autorités avaient commis une erreur: "En tant qu'administration, nous avons été trop loin. Nous nous excusons auprès de Thalys. Nous n'avions en effet pas demandé l'autorisation d'utiliser leur logo."

Entre-temps, les fonctionnaires ont reçu un message selon lequel l'action était interrompue et que des erreurs avaient été commises. "Nous n'aurions jamais imaginé que Thalys, la police et les banques allaient été contactés par des collègues préoccupés", peut-on y lire. "Pour éviter toute confusion ultérieure, nous avons interrompu l'action et retiré le message. Nous avons présenté nos excuses aux diverses parties. Et nous voulons nous excuser encore auprès des collègues inquiets", conclut le message.

Thalys: 'Pas question de nous tourner vers la Justice'

A ce jour, l'on a déjà eu chez Thalys une centaine de fonctionnaires inquiets en ligne, selon la porte-parole Patricia Baars: "Il est bon de sensibiliser les gens aux dangers de l'hameçonnage. Mais l'utilisation non sollicitée de notre logo dans cette affaire était inadéquate."

Le fait que les autorités flamandes aient interrompu l'action et présenté leurs excuses, est une bonne chose, selon Thalys. D'autres contacts entre Thalys et le gouvernement flamand sur la question devraient suivre, mais selon la porte-parole Baard, il n'est "pas question de nous tourner vers la Justice".

(Belga/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires