Le gouvernement espère tirer 360 millions d'euros du 'dividende numérique'

04/02/13 à 16:29 - Mise à jour à 16:29

Source: Datanews

Le gouvernement a donné son feu vert pour les enchères sur la bande de fréquences des 800 MHz. Si l'ensemble du spectre est vendu, le gouvernement empochera 360 millions d'euros.

Le gouvernement espère tirer 360 millions d'euros du 'dividende numérique'

Le conseil ministériel a approuvé hier l'initiative du ministre de l'Economie et des Consommateurs Johan Vande Lanotte un pré-projet de loi et le concept d'un arrêté royal qui fixe l'utilisation de la bande des 800 MHz par les services de communication électroniques. Vande Lanotte espère "pouvoir finaliser le processus cette année encore", a-t-il déclaré en marge d'une conférence de presse relative à l'inauguration du nouveau centre de données Belgacom à Evere.

"Il est clair que l'utilisation du smartphone n'est pas encore ce qu'elle devrait être en Belgique", a expliqué Vande Lanotte. "Ce spectre devrait aider à faire progresser la mobilité. Les projets seront maintenant présentés au Comité Interministériel des Télécommunications et de la Radiodiffusion et de la Télévision ainsi qu'au Comité de concertation. Ce sera ensuite au Conseil d'Etat de les approuver.

Trois lots

Dans le concept d'arrêté royal, l'on a fixé les conditions des droits de l'utilisateur dans la bande des 800 MHz. En tout, des licences pour trois lots seront vendues couvrant chacune 10 MHz duplex, avec des droits d'utilisation pour 20 ans. La redevance par MHz et par mois sera de 25.000 euros, ce qui revient à 120 millions d'euros par lot. Si les trois lots sont vendus, cela représentera donc un apport minimal de 360 millions d'euros. Dans une étude de l'année dernière, il était encore question d'un prix minimum de 90 millions d'euros par lot, mais sur une période de 15 ans.

Spectre intéressant

Les fréquences radio aux alentours de 800 MHz étaient précédemment utilisées pour le signal TV analogique et sont aussi appelées le 'dividende numérique'. C'est du reste l'Europe qui a imposé aux pays membres de lancer le processus d'attribution de la bande des 800 MHz pour l'utilisation du 4G.

Les opérateurs pourront certainement utiliser c spectre supplémentaire pour poursuivre le déploiement de leurs réseaux 4G mobiles. D'après les connaisseurs, le spectre est par ailleurs très intéressant pour les opérateurs mobiles, parce qu'il se prête mieux aux services internet mobiles: la portée dans les bâtiments est nettement meilleure, et ce spectre peut aussi être utilisé sur de plus longues distances sans perte de qualité et d'intensité. En d'autres mots, cette bande de fréquences réduit le coût de la mise en oeuvre d'un réseau à haut débit mobile, parce qu'il nécessite moins de pylônes. Dans ce contexte, ce spectre serait idéal pour assurer également une bonne couverture dans les zones plus rurales.

Nos partenaires