Le gouvernement britannique exige des standards ouverts

05/11/12 à 12:06 - Mise à jour à 12:06

Source: Datanews

Les projets ICT pour les autorités britanniques devront désormais répondre à une liste stricte de standard ouverts n'autorisant que de rares exceptions.

Le gouvernement britannique exige des standards ouverts

Les projets ICT pour les autorités britanniques devront désormais répondre à une liste stricte de standard ouverts n'autorisant que de rares exceptions.

Depuis le 1er novembre, le gouvernement britannique exige que les futurs projets IT respectent des standards technologiques ouverts, tout particulièrement en matière de formats et d'échange de données. Cette décision capitalise sur des efforts antérieurs consentis en vue de standardiser des composants tels le hardware.

La décision prise devrait aussi permettre à davantage d'entreprises plus modestes et innovantes d'accéder à des contrats publics, mais aussi d'éviter les projets par trop coûteux et complexes. Le gouvernement entend ainsi également renoncer aux contrats-cadres trop onéreux et astringents. Ce n'est qu'en standardisant la façon dont les services publics traitent les données que le gouvernement pourra comprimer ses coûts ICT de manière significative, y déclare-t-on.

Certaines exceptions à la règle restent possibles, mais leur obtention deviendra un véritable parcours du combattant. Les directives nécessaires sont actuellement en train d'être établies, entre autres en vue de proposer davantage de possibilités en ligne aux services publics.

En Belgique, l'on avait précédemment déjà pris des initiatives en vue d'utiliser plus de standards ouverts, voire des produits open source, mais le succès n'a pas toujours été au rendez-vous. C'est ainsi que des projets peuvent encore et toujours être définis avec des préférences marquées, alors que d'autre part,

davantage de tentatives ont été faites - en particulier au niveau des régions - pour rendre davantage d'informations plus aisément accessibles et à plus grande échelle.

En savoir plus sur:

Nos partenaires