Le gouvernement assouplit le travail de nuit dans l'e-commerce

14/10/16 à 11:58 - Mise à jour à 11:57

Source: Datanews

Le gouvernement va permettre aux entreprises e-commerciales d'introduire bientôt le travail de nuit et ce, sans l'agrément des syndicats, qui n'apprécient évidemment pas.

Le gouvernement assouplit le travail de nuit dans l'e-commerce

Selon le journal De Tijd, l'on s'est, en marge des concertations budgétaires, mis d'accord au sein du gouvernement sur le fait que les entreprises actives dans l'e-commerce puissent introduire le travail de nuit. C'était déjà possible depuis fin 2015, mais uniquement à condition que les entreprises se mettent d'accord avec les syndicats en matière salariale notamment. Cette condition est à présent annulée.

Au journal De Standaard, Chris Van Droogenbroeck, secrétaire du syndicat CNE- LBC, déclare que ce genre de mesure ouvre la porte à l'instauration du travail de nuit en dehors de l'e-commerce aussi. Selon lui, la plupart des entreprises ne sont en outre tout simplement pas demandeuses du travail de nuit.

En raison d'une limitation de la possibilité de travailler la nuit, la Belgique peut difficilement concurrencer les Pays-Bas par exemple. Il en résulte que pour les exploitants de magasins web, il est plus intéressant de mettre en oeuvre des centres logistiques chez nos voisins du Nord, ce qui permet aussi d'exécuter nombre de tâches au départ des Pays-Bas.

C'est pourtant assez relatif. C'est ainsi que Data News a récemment rencontré Pieter Zwart, fondateur et directeur de Coolblue. Son magasin web dispose actuellement d'un grand centre de stockage à Tilburg, tout simplement, selon lui, parce c'est géographiquement le trajet le plus court.

Pour lui, il y a une autre raison pour laquelle les Néerlandais optent beaucoup plus rapidement pour les achats en ligne que nous: "La pénétration de l'internet à haut débit aux Pays-Bas a été nettement plus rapide et plus intense. Chaque ménage néerlandais a depuis des années déjà accès à une connexion internet plus rapide et plus économique." Zwart évoque entre autres une meilleure réglementation "ce qui permet d'être plus compétitif en prix, vitesse et service". Voilà qui explique, selon lui, pourquoi les Néerlandais ont beaucoup plus vite adapté le shopping en ligne.

Lisez à partir de ce vendredi soir 14/10 sur le site de Data News l'interview complète de Pieter Zwart de Coolblue.

Nos partenaires