Le gouvernement allemand veut envoyer un cheval de Troie aux terroristes

30/08/07 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Le ministre allemand de l'Intérieur entend tenir à l'oeil les ordinateurs des présumés terroristes en leur expédiant un courriel contenant un cheval de Troie. Voilà ce qui ressort d'un document gouvernemental interne dévoilé mercredi.

Le ministre allemand de l'Intérieur entend tenir à l'oeil les ordinateurs des présumés terroristes en leur expédiant un courriel contenant un cheval de Troie. Voilà ce qui ressort d'un document gouvernemental interne dévoilé mercredi.

Dans le cadre de la proposition de loi débattue actuellement à propos de l'extension des compétences de la police fédérale allemande, le ministère de l'Intérieur entend autoriser l'utilisation de 'remote forensic software', à savoir du logiciel d'analyse à distance. Celui-ci s'installe sur l'ordinateur de la personne visée, sans que celle-ci s'en rende compte. Voilà ce qui ressort d'un document publié dans divers journaux. Le gouvernement allemand en a d'ailleurs confirmé l'authenticité ce mercredi.

Le virus informatique peut être installé dans l'ordinateur par des policiers qui pénètrent dans l'habitation du suspect. Mais dans des cas exceptionnels, il peut être envoyé par courriel envoyé par autorités. Une fois en place, le logiciel espion ('spyware') examine les données de l'ordinateur et en envoie ensuite une analyse à la police.

Les porte-paroles des ministères de l'Intérieur et de la Justice confirment que ce projet est en chantier, mais qualifient le document publié de 'document de travail'.

La surveillance policière d'ordinateurs, jusqu'à présent illégale, mais figurant à l'agenda du ministre allemand de l'Intérieur, Wolfgang Schäuble, a déclenché depuis quelques mois déjà un débat houleux en Allemagne, où le souvenir de l'état policier sous le régime et nazi est toujours bien présent. Le partenaire socialise du gouvernement de coalition Merkel a toujours marqué son scepticisme à propos de ce projet.

Source: Belga

Nos partenaires