Le gouvernement a finalisé l'AR sur le centre belge pour la cybersécurité

17/07/14 à 13:23 - Mise à jour à 13:23

Source: Datanews

Le gouvernement fédéral en affaires courantes a finalisé l'arrêté royal qui doit permettre la création d'un centre belge pour la cybersécurité.

Le gouvernement a finalisé l'AR sur le centre belge pour la cybersécurité

Le gouvernement fédéral en affaires courantes a finalisé l'arrêté royal qui doit permettre la création d'un centre belge pour la cybersécurité.

Un tel centre est une nécessité afin de de mieux protéger les
réseaux informatiques publics et privés en Belgique, après une série de cyberattaques parfois graves, a-t-on appris jeudi de source gouvernementale, confirmant une information publiée par le journal 'La Libre Belgique'.

Ce "Centre Cyber Security Belgique (CCSB, tant en français qu'en néerlandais), sera placé sous l'"autorité directe" du Premier ministre, précise l'arrêté royal dont l'agence BELGA a obtenu une copie.

Il aura pour tâches "la supervision et le suivi de la cybersécurité, (le développement) d'une approche intégrée et centralisée (afin de) gérer les différents projets sur le plan de la cybersécurité et (d')assurer la coordination entre les services et autorités concernés, de formuler des propositions pour l'adaptation du cadré légal en matière de la cybersécurité, d'assurer la gestion de crise en cas de cyberincidents en coopération avec le Centre de coordination et de
crise du gouvernement, et d'élaborer et de diffuser des standards, directives et normes de sécurité pour les différents types de système informatique des administrations et organismes publics".

Le CCSB devra aussi représenter la Belgique aux forums internationaux sur la cybersécurité,assurer le suivi des obligations internationales et présenter le point de vue national en la matière, évaluer et certifier la sécurité des systèmes d'information et de communication ainsi qu'informer et sensibiliser les utilisateurs des systèmes d'information et de communication, précise l'arrêté royal qui devrait être publié la semaine prochaine au Moniteur belge.

Le centre aura donc essentiellement un rôle de coordination entre les différents services de l'Etat (Sureté de l'Etat, Service de
renseignement militaire, Centre de crise, Computer Crime Unit) et opérationnel, résume 'La Libre Belgique'.

Il comptera une dizaine de personnes mais ne devrait pas être pleinement opérationnel avant la fin de l'année, souligne le journal, en citant une source militaire.

Le CCSB reprendra du Service public fédéral Technologie de l'Information et de Communication (Fedict) la gestion du service "Computer Emergency Response Team" (CERT) chargé de détecter, observer et analyser les problèmes de sécurité en ligne ainsi que d'informer en permanence les utilisateurs à ce sujet.

En mai dernier, le Conseil des ministres s'était accordé sur la répartition des dix millions d'euros prévus dans le budget 2014 pour la mise en oeuvre d'une "cyberstratégie nationale".

Huit millions d'euros doivent ainsi être consacrés à l'engagement de personnel supplémentaire et pour des investissements additionnels sur le plan de la détection et de la protection au sein des services concernés, dont ce nouveau CCSB. Selon 'La Libre Belgique', un budget de 112.500 euros a été dégagé pour l'engagement de cinq nouveaux équivalents temps plein.

Deux autres millions avaient été réservés en mai pour "contrôler et restaurer l'intégrité des réseaux publics", à la suite d'un sérieux piratage informatique subi par le SPF Affaires étrangères.

(Belga/FT)

Nos partenaires