Le football électronique au... frigo

14/03/08 à 09:30 - Mise à jour à 09:29

Source: Datanews

La technologie de la ligne de but, qui, en combinaison avec une puce intégrée au ballon, a pour but de voir si ce dernier a ou non franchi cette ligne fatidique, sera finalement mise au frais. Voilà ce que vient de décider l'International Football Association Board (IFAB).

La technologie de la ligne de but, qui, en combinaison avec une puce intégrée au ballon, a pour but de voir si ce dernier a ou non franchi cette ligne fatidique, sera finalement mise au frais. Voilà ce que vient de décider l'International Football Association Board (IFAB).

Il y a quelques semaines, nous avions, dans Data News, consacré un dossier complet à l'utilisation croissante de la technologie dans le football. Nous y avions abordé notamment la technologie de la ligne de but qui, en association avec une puce intégrée au ballon, détermine si un but est marqué ou non.

L'un de ces 'ballons inédits' était développé par l'équipementier sportif géant Adidas et l'allemande Cairos Technologies. Les deux entreprises avaient testé leur nouveau ballon, le 'Teamgeist II', en décembre 2007 lors de la Coupe du Monde des clubs au Japon. Le Teamgeist II est équipé en son centre d'une puce fixée par douze bras. Des mini-fils créant un champ magnétique sont installés aux environs du but, à une profondeur de 15 à 20 centimètres. Lorsque le ballon entre dans ce champ, ce dernier envoie des informations en temps réel à un ordinateur. Celui-ci détermine alors la position exacte du ballon et transmet le message 'goal' à la montre de l'arbitre, si le ballon a effectivement franchi la ligne de but. Le message est crypté, afin que rien ne puisse se passer durant la transmission.

Chez nous, Abdellah Hajjab, un habitant de Boom, planche sur un système comparable reposant sur la technologie du GPS, même s'il semble de prime abord viser les systèmes de localisation pour les entraînements. Dans la compétition anglaise, c'est le coûteux système de l'oeil du faucon utilisé dans le tennis qui a été testé.

L'IFAB, qui fixe les règles du jeu de football, déclare à présent mettre au frigo la technologie de la ligne de but. Comme raisons - l'IFAB n'entre pas dans le détail - l'organisation cite l'aspect humain du jeu, l'aspect universel des Laws of The Game (comprenez: les règles de jeu traditionnelles sont souveraines), de même que la simplicité et l'efficience de la technologie.

En vue d'améliorer la précision des décisions arbitrales, l'IFAB examine à présent une proposition de la Fifa de recourir à deux juges arbitres assistants supplémentaires chargés d'évaluer les fautes commises dans le rectangle.

Nos partenaires