Le Flamand préoccupé, mais inconscient de la confidentialité sur les médias sociaux

24/11/14 à 13:59 - Mise à jour à 13:59

Source: Datanews

Seul dix pour cent des Flamands ont lu les conditions d'utilisation et la politique de confidentialité de Facebook. Néanmoins, plus de la moitié des utilisateurs se soucie du respect de sa vie privée.

Le Flamand préoccupé, mais inconscient de la confidentialité sur les médias sociaux

© .

Voilà ce qui ressort du sondage effectué par iMinds, MICT et l'Universiteit Gent dans le cadre du projet User Empowerment in a Social Media Culture (EMSOC).

Alors que 53% des utilisateurs de Facebook se disent préoccupés du respect de leur vie privée, seuls 16% des utilisateurs de Twitter partagent ce souci. Les Flamands voient Twitter comme une plate-forme plus 'honnête' et estiment que leur confidentialité y est mieux respectée. Voilà pourquoi ils se préoccupent moins de ce qui se passe avec leurs données sur Twitter que sur Facebook.

'Pourtant, Twitter, tout comme Facebook, est une multinationale qui vise à engranger des bénéfices, et n'est donc pas non plus une... sainte sur le plan du respect de la vie privée de ses utilisateurs', déclare Hadewijch Vanwynsberghe du groupe de travail sciences de la communication à l'Universiteit Gent.

A d'autres niveaux également, les utilisateurs semblent n'avoir guère de connaissance du fonctionnement des médias sociaux. C'est ainsi que 7 utilisateurs de Facebook sur 10 et quelque 9 utilisateurs de Twitter sur 10 pensent découvrir automatiquement dans leur fil d'actualité tout ce que leurs amis font, 'alors que les tweets et messages postés sur Facebook sont filtrés préalablement par des algorithmes'.

Nombre d'utilisateurs ne sont pas non plus conscients du fait que leurs données personnelles puissent être vendues, par exemple à des fins publicitaires: seuls 33% des Flamands sur Twitter et 41% sur Facebook en sont conscients. (Belga/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires