Le FBI s'attaque au cyber-crime à l'échelle internationale

20/10/08 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Le FBI souhaite une collaboration plus internationale pour lutter contre le cyber-délit et entend dans ce but resserrer les liens avec la police et la Justice des autres pays.

Le FBI souhaite une collaboration plus internationale pour lutter contre le cyber-délit et entend dans ce but resserrer les liens avec la police et la Justice des autres pays.

L'infrastructure ICT américaine est toujours davantage visée par le cyber-crime, selon le FBI, qui est sur le point de tirer la sonnette d'alarme. Selon Shawn Henry, chef de la FBI Cyber Division, il est question d'une menace mondiale. Plusieurs pays, tant des autorités que des pirates individuels, ciblent en effet les systèmes ICT des Etats-Unis. Tous ces agresseurs sont activement occupés à lancer des cyber-attaques.

Le FBI évoque à coup sûr 24 pays, sans dévoiler lesquels. Les cyber-délits portant sur le vol de données engendrant des dommages économiques. Des sociétés d'investissements à Wall Street se seraient déjà infiltrées, selon Henry.

Selon le FBI, il n'est toutefois pas question de menaces contre la sécurité ICT des Etats-Unis. Le FBI envisage dès lors des collaborations plus internationales en vue de lutter contre ces dangers à la source même. Le gouvernement américain avait précédemment déjà déployé des initiatives comparables au niveau mondial dans le but de localiser les auteurs de virus. En outre, le pendant européen du FBI, à savoir Interpol, avait préalablement aussi mis en oeuvre un échange de données international pour lutter contre le cyber-crime.

Outre l'extension des collaborations internationales, le chef du FBI, Henry, annonce également la réussite d'une opération secrète menée à l'échelle mondiale, puisque la police et la Justice britanniques, allemandes et turques notamment y ont pris part.

Au bout de deux années d'enquête et d'infiltration, 56 personnes viennent d'être arrêtées dans plusieurs pays pour trafic de données volées de cartes. Selon le FBI, cette opération a permis d'éviter 70 millions de dollars de fraude. On ne sait cependant pas combien de millions ont été saisis.

Les suspects sont des membres du [forum en ligne Dark Market] actif dans le vol, la collecte et la vente de données de cartes de crédit. A l'apogée de ses activités, ce site possédait pas moins de 2.500 membres enregistrés, qui participaient donc à ce trafic de données financières. Le démantèlement de ce réseau a encore fourni des indices pour d'autres enquêtes.

En collaboration avec Computable

Nos partenaires