Le FBI considère les voitures sans conducteur comme de potentielles "armes mortelles"

18/07/14 à 13:44 - Mise à jour à 13:44

Source: Datanews

"Les voitures autonomes rendront la mobilité plus efficace, mais elles peuvent également transformer des voitures en armes mortelles", écrit le FBI dans un rapport interne que le Guardian a pu consulter.

Le FBI considère les voitures sans conducteur comme de potentielles "armes mortelles"

© Google

Dans un rapport interne auquel le quotidien britannique The Guardian a pu accéder, le FBI souligne les dangers possibles de voitures sans conducteur comme celle de Google. "Les voitures autonomes auront un impact pour transformer la façon dont les forces de l'ordre et leurs adversaires pourront opérer avec une voiture", peut-on y lire.

"Les voitures autonomes rendront la mobilité plus efficace, mais elles peuvent également transformer des voitures en armes mortelles", écrit le FBI. Les criminels pourraient plus facilement griller les feux de circulation et dépasser les limitations de vitesse, ou pire encore: des terroristes pourraient transformer des voitures en bombes autonomes en y plaçant des explosifs préprogrammés, comme l'ajoute encore The Guardian.

Dans un chapitre intitulé "Multitasking", le FBI écrit encore que "des criminels seront en mesure de faire des choses qui sont pour le moment impossibles parce qu'ils doivent garder leurs mains sur le volant et regarder devant eux." L'un des pires scénarios imagine ainsi des suspects qui peuvent tirer sans problème sur les voitures qui les poursuivent pendant que leur propre véhicule se conduit tout seul.

Mais le FBI voit aussi des avantages dans les voitures autonomes: le nombre élevé des accidents de la route devrait être ainsi réduit et il serait plus facile et efficace de suivre des suspects, par exemple via des algorithmes capables de déterminer avec précision la distance entre un véhicule de police et sa cible.

Une remarque: le prototype actuel de la voiture autonome de Google peut à peine dépasser les 40 kilomètres par heure. On ne risque donc pas d'assister de si tôt à de folles courses poursuites.

Le FBI estime que des voitures autonomes pourront circuler sur les routes aux Etats-Unis dans de cinq à sept ans.

En savoir plus sur:

Nos partenaires