Le fabricant de caméras plénoptiques Lytro ferme ses portes

29/03/18 à 12:27 - Mise à jour à 12:27

Lytro, l'entreprise à l'initiative des caméras plénoptiques, annonce se fermeture. Une grande partie de son personnel rejoindra Google.

Le fabricant de caméras plénoptiques Lytro ferme ses portes

© REUTERS

Après l'annonce de la semaine dernière, selon laquelle Google allait racheter Lytro pour 40 millions de dollars, l'entreprise laisse à présent entendre dans un communiqué posté sur son blog qu'elle va officiellement fermer ses portes. 'Dès aujourd'hui, nous n'acceptons plus de nouveaux projets et nous ne fournirons plus non plus de services. Nous allons réellement commencer à démanteler toutes les activités de l'entreprise', déclare-t-on chez Lytro.

Lytro

Lytro a été fondée en 2006 et est surtout connue pour sa conception de caméras plénoptiques expérimentales. Contrairement aux caméras 'ordinaires', un modèle plénoptique capte non seulement l'intensité de la lumière, mais aussi dans quelle direction les rayons lumineux se déplacent. Une caméra plénoptique 'photographie' l'ensemble du champ lumineux, ce qui se traduit par divers avantages. C'est ainsi que la distance focale peut ensuite être adaptée par voie logicielle, qu'il faut moins de lumière pour effectuer une prise de vue et qu'à partir d'une photo, il est possible de générer une image 3D.

En 2014, Lytro lança la deuxième génération de sa caméra plénoptique, la 'Lytro Illum', pour concurrencer les caméras reflex numériques traditionnelles. L'Illum ne fut cependant jamais un grand succès, ce qui entraîna des licenciements un an plus tard chez Lytro. L'entreprise a alors décidé de se focaliser sur les caméras à 360 degrés, puis sur le développement d'animations VR. Aujourd'hui, il semble que cela n'était pas suffisant pour garder la tête hors de l'eau.

Chez Google

Selon une source du site d'infos The Verge, une grande partie des employés de Lytro rejoindra Google. Les rumeurs d'un rachat de l'entreprise semblent donc à présent se transformer en la reprise d'une majorité de son personnel. Contrairement à ce qu'on aurait peut-être pu attendre, ces personnes ne seront probablement pas utilisées dans le département des caméras plénoptiques de Google. L'entreprise ne souhaite donc pas intégrer ses propres expérimentations de caméras plénoptiques avec la technologie de Lytro. Google s'est jusqu'à présent abstenue de tout commentaire à propos du montant financier de cet accord.

En savoir plus sur:

Nos partenaires