Le disque dur souffle ses 50 bougies

14/09/06 à 00:00 - Mise à jour à 13/09/06 à 23:59

Source: Datanews

Il y a cinquante ans cette semaine, le premier disque dur voyait le jour. L'IBM RAMAC 305 (c'était son nom) ne pouvait stocker que 5 méga-octets, mais pesait une tonne et avait la taille d'un frigo américain double.

5 méga-octets, c'est l'espace qu'occupe une photo numérique aujourd'hui. Chaque méga-octet exigeait 200 kg de matériau. L'IBM RAMAC 305 coûtait 7.000 dollars de l'époque par méga-octet. Il n'en reste pas moins que cette technologie a représenté une avancée gigantesque puisqu'avant, le traitement des données se limitait à des processus séquentiels sur base de carte perforées et de bandes.Au cours de ces 50 années, le disque dur a énormement évolué tant au niveau de sa capacité de stockage, de ses performances, de sa disponibilité que de son prix. C'est ainsi que la technologie actuelle nécessite moins d'un gramme par giga-octet, ce qui représente une amélioration d'un facteur de 40 millions. Le prix a également changé du tout au tout, puisqu'un disque dur de 300 Go pour PC coûte actuellement moins de 100 dollars: une amélioration d'un facteur supérieur à 40 millions si l'on tient compte de la dépréciation du dollar. La capacité de stockage, elle, a augmenté de façon exponentielle. C'est ainsi qu'IBM lancera l'an prochain un nouveau modèle de type lame ('blade') capable de stocker plus de 2,5 billions d'octets. Cela signifie que 500.000 frigos américains doubles peuvent aujourd'hui trouver place dans un système de la taille d'un porte-documents.

Nos partenaires