"Le directeur ne fait pas confiance au travailleur à domicile"

12/08/08 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

Les informaticiens qui veulent travailler chez eux doivent d'abord gagner la confiance de leur patron. C'est la condition sine qua non pour que le travail à domicile puisse s'imposer. Prévoyez aussi un endroit parfaitement adapté et faites taire votre chien...

Les informaticiens qui veulent travailler chez eux doivent d'abord gagner la confiance de leur patron. C'est la condition sine qua non pour que le travail à domicile puisse s'imposer. Prévoyez aussi un endroit parfaitement adapté et faites taire votre chien...

Les employeurs donnent trop peu l'occasion aux membres de leur personnel de travailler à la maison. C'est surtout le manque de confiance qui serait à la base du problème, selon Gerard Klein Bluemink, directeur de l'entreprise de délégation de main d'oeuvre IT VX Company. Les directeurs ne seraient pas enclins à accorder la liberté voulue à leurs employés.

Selon Klein Bluemink, c'est dû surtout au fait que les travailleurs éprouvent des difficultés à rendre leurs activités à domicile transparentes. Et le patron ne sait ainsi pas ce que fait son personnel. Klein Bluemink: "Indiquez à l'avance ce que vous avez l'intention de réaliser chez vous et agissez de manière professionnelle."

Le directeur de VX Company veut dire par là qu'il est préférable d'éviter les bruits incongrus lors d'une communication téléphonique, comme un chien qui aboie ou un bébé qui pleure. L'aménagement du lieu de travail est lui aussi important. "Veillez à ce que votre local de travail soit parfaitement équipé", explique Klein Bluemink. "Prévoyez un bon siège de bureau, un éclairage extérieur suffisant et protégez-vous des gens qui vivent sous le même toit que vous." À propos de ce dernier point, il importe surtout que les membres de la famille prennent conscience du fait que le travailleur à domicile n'est pas en congé.

Visible

Même si le travail à domicile est populaire, une étude a démontré, il y a quelques mois, que certains employés préfèrent tout simplement venir au bureau. "Les jeunes tout spécialement veulent être vus au travail", déclare Jacob Verschuur, directeur d'Ernst & Young ICT Leadership, en se basant sur le Baromètre ICT de l'entreprise. Résultat : le travail à domicile serait moins prisé par les jeunes travailleurs ambitieux.

Et ceux qui veulent travailler chez eux, doivent s'y investir à fond, estime Klein Bluemink de VX Company."Lorsque des collaborateurs ont fait ce choix professionnel, il leur incombe aussi de promouvoir le travail à domicile au sein de leur organisation", ajoute-t-il. "La confiance requise de la part de la direction viendra alors d'elle-même."

Source: Computable

Nos partenaires