Le directeur de Microsoft l'admet: 'Nous avons commis des erreurs dans Windows 8'

09/10/14 à 13:43 - Mise à jour à 13:43

Lors d'ITxpo 2014 à Orlando, Satya Nadella, CEO de Microsoft, a reconnu que Microsoft avait eu quelques ratés avec Windows 8.

Le directeur de Microsoft l'admet: 'Nous avons commis des erreurs dans Windows 8'

Satya Nadella, CEO de Microsoft. © Reuters

Windows 8, une volte face radicale en comparaison avec les versions précédentes, n'a réussi à s'emparer que d'une part de marché de 12 pour cent en l'espace de deux ans, selon le site de contrôle Net Marketshare. Par contre, Windows 7 dispose encore et toujours d'une part de marché de 52 pour cent.

Le directeur de Microsoft en personne admet honnêtement qu'il y a quelque chose qui cloche dans l'actuel système d'exploitation. 'Entre nous, nous avons commis des erreurs dans Windows 8', a-t-il affirmé lors du symposium Gartner organisé à l'ITxpo 2014 d'Orlando, dont Business Insider fait rapport.

Ce n'est donc pas illogique que Microsoft ait dès à présent commencé à parler à ses clients de Windows 10, qui ne sortira cependant en version définitive pas avant 2015. Ce futur système d'exploitation - Windows 9 est 'sauté', comme vous le savez - se rapprochera de nouveau de Windows 7, notamment avec le retour du bouton 'Démarrer' bien connu.

'Windows 10 sera une étape très importante pour nous; ce sera le premier maillon d'une toute nouvelle génération de Windows', a encore suggéré Nadella à propos du prochain système d'exploitation.

'Il y a trois choses auxquelles nous pensons quand il s'agit de l'évolution de Windows', poursuit le directeur de Microsoft. 'D'abord et surtout, nous devons rendre l'expérience de l'utilisateur optimale. Elle doit être consistante pour tous les appareils. La prochaine étape est d'avoir le bon composant IT: identity packaging, device-management et sécurité des données. Enfin, le développeur est aussi important à nos yeux. Pour lui, nous aurons la plate-forme Universal Windows Application.'

Avec Universal Windows Application, les développeurs pourront écrire une seule appli qui tournera sur les ordinateurs de bureau, les tablettes et les smartphones. Cela pourrait devenir la principale fonction de Windows 10.

Nos partenaires