Le directeur de la division PC chez HP veut une scission rapide

16/09/11 à 12:06 - Mise à jour à 12:06

Source: Datanews

Todd Bradley, manager de la division PC Personal Systems Group (PSG) chez HP, espère que celle-ci volera le plus vite possible de ses propres ailes.

Le directeur de la division PC chez HP veut une scission rapide

Todd Bradley, manager de la division PC Personal Systems Group (PSG) chez HP, espère que celle-ci volera le plus vite possible de ses propres ailes. Il a en effet demandé à son équipe directoriale une scission rapide de la division PC. Sa division réalise un chiffre d'affaires de 40 milliards de dollars et un bénéfice de deux milliards de dollars.

Selon Bradley, la division PC de HP doit devenir une entreprise indépendante et cotée en Bourse, a-t-il déclaré à plusieurs médias américains. Pour lui, la scission engendrera une entreprise saine et financièrement forte qui fournira la plupart des PC au niveau mondial.

Cela fait six ans déjà que Bradley dirige HP PSG, active dans 170 pays. Il a réussi à ce que sa division dépasse Dell, ce qui fait de HP le plus grand fournisseur de PC au monde. Si l'on en arrive à une scission rapide, il n'y aura plus d'incertitude quant à l'avenir de HP PSG, selon Bradley.

La concurrence tente précisément de profiter de l'avenir incertain de HP PSG. C'est ainsi que son rival Dell essaie de s'attirer des clients HP, ainsi que des fournisseurs de services ICT qui vendent des PC HP. Et dans ce contexte, Michael Dell n'hésite pas à s'en prendre à HP sur Twitter.

Bradley ajoute que la scission de HP PSG n'est pas comparable à la vente de la division PC d'IBM en 2005. Selon lui, IBM essuyait de fortes pertes en vendant des PC. Tel n'est pas le cas de HP.

Ray Lane, président de Hewlett-Packard, soutient Bradley et souhaite que la division PSG puisse continuer d'utiliser la marque HP après sa privatisation.

En collaboration avec Computable

En savoir plus sur:

Nos partenaires