Le département IT ne contribue pas l'innovation

17/03/08 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

Seul un CIO sur quatre trouve que son département IT contribue à l'innovation dans l'entreprise. La technologie et les utilisateurs évoluent fortement, mais les départements IT restent sur la touche, selon les enquêteurs de Capgemini.

Seul un CIO sur quatre trouve que son département IT contribue à l'innovation dans l'entreprise. La technologie et les utilisateurs évoluent fortement, mais les départements IT restent sur la touche, selon les enquêteurs de Capgemini.

Alors que les 'chief information officers' (CIO) accordent beaucoup de valeur à l'utilisation de l'IT pour réaliser des innovations dans l'entreprise, seul un quart d'entre eux estime que le département IT favorise réellement l'innovation. Voilà ce qui ressort d'une étude effectuée par l'entreprise de services IT Capgemini. Cette étude a été réalisée en 2007 auprès de quasiment 400 CIO d'organisations mondiales de tous secteurs.

L'enquête montre que tant la technologie que les utilisateurs évoluent nettement et qu'il y a un risque que les départements IT ne suivent pas cet essor. Les chercheurs plaident pour que les directeurs IT soient davantage impliqués dans l'innovation en entreprise. Jusqu'à présent, ils se limitaient principalement à diriger les activités qui constituent le coeur même des départements IT.

"Pour les CIO, il s'agit d'un défi permanent que de trouver l'équilibre entre la maîtrise des coûts et la continuité, tout en assurant un avantage concurrentiel", explique Eric Monnoyer de Capgemini Consulting. "C'est là une priorité, tout comme l'est le désir d'innover." Selon lui, c'est une opportunité de choix pour les CIO que de transformer l'entreprise avec l'aide du département IT.

Capgemini a identifié 18 'topinnovators', à savoir des entreprises où l'innovation est une priorité et où le département IT joue un rôle en vue. Dans 77 pour cent de ces organisations, l'IT a été intégrée à leur gestion, alors que l'étude affiche une moyenne de 39 pour cent seulement. Dans 94 pour cent des 'topinnovators', il y a une relation effective entre l'IT et l'entreprise, alors que la moyenne est de 67 pour cent. Dans 83 pour cent des 'topinnovators', on enregistre une prestation optimale des services IT fondamentaux, contre 56 pour cent en moyenne dans l'ensemble des entreprises examinées.

Un résultat étonnant de l'étude, c'est que dans les entreprises les plus performantes, le directeur IT rapporte généralement au directeur général ou au directeur d'exploitation, et pas au directeur financier. Il en va ainsi dans les trois quarts des cas, alors que la moyenne n'est que de 53 pour cent.

Pas moins de 88 pour cent des CIO actifs dans les 'topinnovators' se considèrent comme des partenaires d'affaires, plutôt que comme des fournisseurs. Si l'on considère l'ensemble des entreprises examinées, il n'y a que 40 pour cent des CIO qui se considèrent comme des partenaires d'affaires.

Les directeurs IT ont également été interrogés sur leurs principaux défis en matière d'innovation. Plus de la moitié (52 pour cent) citent les questions d'exploitation à court terme. D'autres défis: une capacité insuffisante (37 pour cent), des problèmes de recrutement de personnel qualifié (35 pour cent), le manque de sponsoring (25 pour cent) et des carences dans la collaboration entre l'entreprise et l'IT (24 pour cent).

En collaboration avec Computable

Nos partenaires