Le contrôleur d'orthographe d'un iPhone provoque l'arrivée de la police dans deux écoles

02/03/12 à 12:56 - Mise à jour à 12:56

Source: Datanews

Deux écoles dans l'état américain de Géorgie ont été cernées cette semaine par la police, après que la fonction 'autocorrect' sur l'iPhone d'un des élèves ait réécrit un SMS qui donnait l'impression qu'un dangereux tireur se trouvait dans l'une ou l'autre école.

Le contrôleur d'orthographe d'un iPhone provoque l'arrivée de la police dans deux écoles

Deux écoles dans l'état américain de Géorgie ont été cernées cette semaine par la police, après que la fonction 'autocorrect' sur l'iPhone d'un des élèves ait réécrit un SMS qui donnait l'impression qu'un dangereux tireur se trouvait dans l'une ou l'autre école.

Le journal Gainesville Times approfondit l'incident en question. Selon le quotidien, un élève voulait envoyer un SMS avec le texte suivant: "gunna be at west hall today" (je serai à west hall aujourd'hui). Le contrôleur d'orthographe de son iPhone n'a toutefois pas compris qu'en entrant "gunna", l'élève voulait en fait écrire "going to". Le smartphone a donc réécrit le message comme suit: "gunman be at west hall today".

En soi, ce n'était pas encore très grave, si ce n'est que l'ado a envoyé le SMS par mégarde à un faux numéro, juste à un moment de surveillance accrue suite à une fusillade mortelle dans une école dans l'Ohio. Le réceptionnaire du SMS a aussitôt appelé la police, qui a alors cerné l'école secondaire et l'école supérieure de West Hall.

"C'était une combinaison de circonstances exceptionnelles", a déclaré le sergent Stephen Wilbanks par après. "Nous voulons insister sur le fait que la personne qui a reçu le message, a bien fait de nous appeler."

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires