Le consommateur belge mécontent des télécoms

24/10/11 à 12:27 - Mise à jour à 12:27

Source: Datanews

La Commission européenne a présenté son sixième tableau de bord des marchés à la consommation, à savoir son étude de satisfaction des consommateurs. En Belgique, les transports en commun, le marché de l'énergie et le marché des télécommunications sont mal perçus.

Le consommateur belge mécontent des télécoms

La Commission européenne a présenté son sixième tableau de bord des marchés à la consommation, à savoir son étude de satisfaction des consommateurs. En Belgique, les transports en commun, le marché de l'énergie et le marché des télécommunications sont mal perçus.

Le tableau de bord annuel affiche un classement de 51 marchés de services et de marchandises qui représentent conjointement plus de 60 pour cent des budgets ménagers. L'objectif est de savoir quels marchés ne répondent pas aux besoins des consommateurs.

Le centre de recherche et d'information des organisations de consommateurs (CRIOC) conclut de cette étude que la Belgique est l'un des meilleurs élèves de la classe au niveau des services financiers, des crédits, hypothèques et assurances vie. Le contraste est cependant criant avec les marchés de la téléphonie mobile, du gaz et des transports ferroviaires, selon le CRIOC: "Ici, la Belgique fait sensiblement plus mal que les autres pays membres de l'Union européenne. Le secteur des carburants obtient aussi un score nettement inférieur à celui des autres états membres."

Par comparaison, les télécommunications font partie des secteurs les plus piètres et l'un des marchés où il y a le plus grand nombre de plaintes (avec l'internet, la téléphonie mobile et l'ICT en tant que 'meneurs' douteux). Le critère 'Problèmes' est également... problématique sur le marché télécoms. "L'une des questions était de savoir si le consommateur avait rencontré dans un secteur spécifique des problèmes suffisamment importants que pour faire l'objet d'une plainte. Un consommateur sur dix a répondu par l'affirmative. Ce sont les connexions TV et internet qui dominent largement, suivies par les voitures d'occasion, les transports ferroviaires et la téléphonie mobile."

Le CRIOC lance donc un appel aux négociateurs gouvernementaux "pour qu'ils examinent à la loupe ce tableau d'affichage et tienne compte des recommandations".

Source: Belga/OIVO

En savoir plus sur:

Nos partenaires