Le Congrès américain approuve la vente des historiques de navigation par les fournisseurs internet

29/03/17 à 17:00 - Mise à jour à 30/03/17 à 09:47

Aux Etats-Unis, la chambre des représentants a supprimé plusieurs règles dans le domaine du respect de la vie privée. L'une des conséquences de cette suppression, c'est que les fournisseurs internet pourront revendre les historiques de navigation de leurs clients à des annonceurs. Le sénat américain avait précédemment déjà voté en faveur de cette suppression.

Le Congrès américain approuve la vente des historiques de navigation par les fournisseurs internet

© REUTERS

Les protections prévues qui avaient été présentées par la Federal Communications Commission (FCC), devaient entrer en vigueur fin 2017. Cela aurait contraint les fournisseurs internet à demander l'autorisation aux consommateurs, avant de revendre leur historique de navigation sur le net. Les protections qui avaient été approuvées sous Obama, semblent donc à présent être définitivement annulées. La suppression des lois sur la confidentialité ne doit à présent plus qu'être agréée par l'actuel président américain Donald Trump. Comme Trump s'est exprimé plusieurs fois déjà en faveur de la suppression de ces règles, son approbation ne devrait être qu'une formalité. Cela signifierait que les fournisseurs internet pourraient désormais revendre de gigantesques quantités de données, telles que les préférences d'achat, problèmes de santé,... de leurs clients. En d'autres mots, tout ce qu'on recherche via internet.

Les défenseurs de la réglementation affirment que cette dernière discriminerait les fournisseurs internet, étant donné qu'ils n'auraient pas l'autorisation de revendre l'historique de navigation à des annonceurs, alors que des sites web tels Google et Facebook en disposent. Les consommateurs ne sauraient ainsi pas clairement qui a accès à leurs données internet.

Les opposants prétendent, eux, que les consommateurs doivent disposer du contrôle de leurs données. Offrir aux fournisseurs la possibilité de livrer des données personnelles à des annonceurs ne devrait pas être le prix à payer pour les citoyens américains surfant sur internet. Le député démocrate Michael Capuano a résumé la situation comme suit: 'La semaine dernière, j'ai acheté des sous-vêtements sur internet. Pourquoi des tiers devraient-ils connaître mes mensurations? Ou quelle couleur j'ai choisie? Pour les revendre ensuite à des entreprises de sous-vêtements?"

Nos partenaires