Le compteur intelligent réduirait de 2,6 pour cent la facture énergétique

20/11/12 à 09:41 - Mise à jour à 09:41

Source: Datanews

Les ménages disposant d'un compteur intelligent économiseraient environ 2,6 pour cent de plus sur leur consommation électrique que ceux équipés d'un compteur classique. Voilà ce qui ressort d'une étude effectuée à la demande du gestionnaire de réseau flamand Eandis.

Le compteur intelligent réduirait de 2,6 pour cent la facture énergétique

Les ménages disposant d'un compteur intelligent économiseraient environ 2,6 pour cent de plus sur leur consommation électrique que ceux équipés d'un compteur classique. Voilà ce qui ressort d'une étude effectuée à la demande du gestionnaire de réseau flamand Eandis.

Cela fait quelques années déjà qu'Eandis effectue des projets pilotes dans le domaine des compteurs intelligents. C'est ainsi que depuis 2010, il mène le projet d'essai de 4.300 compteurs d'électricité et de gaz intelligents dans les communes de Leest et de Hombeek dans la région malinoise. Et l'année dernière, il a démarré un test à plus grande échelle dans toute la Flandre avec 40.000 compteurs intelligents. Dans le cadre de ces projets pilotes, une étude d'efficience énergétique a également été réalisée il y a un peu moins de deux ans. Eandis en a présenté les résultats à Malines.

Différents types de clients ont été comparés: des clients ayant un compteur intelligent, qui ont reçu chaque mois des rapports de consommation et de la documentation sur la consommation énergétique rationnelle, des clients ayant un compteur classique et qui ont uniquement reçu la documentation en question, et enfin des clients qui travaillent uniquement avec des compteurs lus à distance (sans documentation ni rapports de consommation donc). Pour l'électricité, l'écart en économie entre ceux qui disposent d'un compteur intelligent et ceux qui possèdent un compteur classique, est de 4,5 pour cent. Par extrapolation en fonction du poids des différents segments de clients dans toute la Flandre, cela représenterait une économie moyenne de quelque 2,6 pour cent. "Très concrètement", explique Patrick Reyniers, chef du programme 'réseaux intelligents' chez Eandis, "un utilisateur moyen économiserait ainsi environ 150 kWh fois grosso modo 0,2 euro par an (donc approximativement 30 euros, ndlr)."

Pas vraiment une économie significative, selon vous? Chez Eandis, l'on souhaite apporter quelques nuances: "Les compteurs intelligents peuvent continuer de stimuler cette mentalité portant à l'économie." Ce sera nécessaire dans la mesure où l'étude indique que seule 1 personne sur 5 s'intéresse à l'économie d'énergie que ce soit sous l'angle financier ou pour des raisons écologiques (ou un mix des eux). Le reste des personnes interrogées n'a (provisoirement) pas montré le moindre intérêt. "Même s'il ressort aussi de l'étude que des réactions positives stimulent le comportement d'efficience énergétique." En outre et avec l'arrivée des voitures électriques et l'utilisation des pompes à chaleur pour chauffer les maisons, il faudra probablement quadrupler la consommation électrique dans le futur (et réduire la consommation des combustibles fossiles). "L'importance des économies va donc aussi évoluer."

Autre élément étonnant: les résultats susmentionnés ne s'appliquent pas aux compteurs à gaz intelligents pour lesquels s'applique la règle suivante: compteur intelligent ou pas, la consommation de gaz reste aussi élevée.

En savoir plus sur:

Nos partenaires