Le compte dormant indétectable à cause de la complexité ICT

05/08/10 à 11:45 - Mise à jour à 11:45

Source: Datanews

En principe, il devrait être possible depuis janvier de cette année de localiser ce qu'on appelle les comptes dormants par le biais d'un registre en ligne. Mais tel n'est encore et toujours pas le cas aujourd'hui.

Le compte dormant indétectable à cause de la complexité ICT

En principe, il devrait être possible depuis janvier de cette année de localiser ce qu'on appelle les comptes dormants par le biais d'un registre en ligne. Mais tel n'est encore et toujours pas le cas aujourd'hui.

La raison en est que les banques n'ont encore et toujours pas transféré cet argent dormant. "Le registre est une boîte vide", confirme Anne-Marie Verschueren de l'institution publique Caisse de Dépôts et de Consignes (CDC) au journal De Tijd. Les comptes dormants sont des comptes sur lesquels aucune opération n'a été effectuée pendant cinq années au moins. Sur un total de 35,5 millions de comptes bancaires, il y en aurait 1,5 million.

Le problème concerne les comptes dormants affichant un solde supérieur à 20 euros. Dans ce cas, non seulement l'argent doit être transféré vers la CDC, mais aussi l'identité du titulaire du compte. Aux termes de la loi, la CDC aurait dû le mois dernier déjà recevoir une partie de ces avoirs.

Febelfin, l'organisme de centralisation bancaire, invoque des problèmes causés par les systèmes ICT qui doivent transférer correctement toutes les données à la CDC. Michel Vermaerke, administrateur délégué de Febelfin, affirme à la VRT que la difficulté réside dans les tests relatifs à la communication des systèmes ICT des banques avec ceux des autorités: "Les détections ont été réalisées. Nous avons aussi mis en oeuvre des systèmes de transfert de ces données à la Caisse des Dépôts et Consignes. Ces systèmes sont actuellement testés. De la part des banques, nous avons compris que ces systèmes sont prêts. Mais bon, ils doivent aussi pouvoir communiquer avec les systèmes des pouvoirs publics, et c'est précisément cette phase de test qui prend pas mal de temps." Vermaerke espère que les systèmes seront opérationnels en septembre, afin que le transfert de l'argent et de l'identité des titulaires vers la CDC puissent enfin démarrer.

Source: De Tijd/VRT/Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires