Le 'company builder' Rocket Internet allemand investit dans la startup bruxelloise Take Eat Easy

15/04/15 à 14:19 - Mise à jour à 14:19

La startup bruxelloise Take Eat Easy recueille 6 millions d'euros de capital de croissance auprès de Rocket Internet, DN Capital et Piton Capital. Take Eat Easy fournit des repas à domicile et cible, après Bruxelles et Paris, d'autres grandes villes comme Berlin, Madrid et Londres.

Le 'company builder' Rocket Internet allemand investit dans la startup bruxelloise Take Eat Easy

© Take Eat Easy

Take Eat Easy a été créée en décembre 2013 dans le giron de l'accélérateur Nest'Up de Louvain La Neuve. La petite entreprise a développé une plate-forme web destinée à mettre en contact les exploitants du secteur de l'horeca et les clients, C'est par le biais de cette plate-forme que des repas peuvent être commandés à des restaurants dans un rayon de 3 kilomètres.

Les utilisateurs doivent simplement décliner leur adresse, choisir l'heure à laquelle le repas doit être livré, et l'appli web leur propose aussitôt une offre étoffée. Les restaurants s'acquittent d'une commission de 12 pour cent par commande reçue via la plate-forme.

"Les repas livrés à domicile ne sont évidemment pas un substitut au menu disponible au restaurant même, mais nous offrons néanmoins à nos clients un accès à leurs mets préférés à des moments où ils ne disposent guère de temps libre ou qu'ils n'ont pas envie de sortir de chez eux", explique le co-fondateur et CEO Adrien Roose.

Le fait que la livraison de repas à domicile devient un marché important, est souligné par l'important investissement de 6 millions d'euros consenti par l'allemande Rocket Internet (l'entreprise à l'initiative de Zalando notamment) et par les fonds de capital-risque anglo-saxons Piton Capital (BetFair, DaWanda,...) et DN Capital (Shazam, Apsmart,...).

Par ailleurs, Rocket Internet se concentre depuis peu pleinement sur l'alimentation. L'entreprise, dont la valeur est évaluée à 6,2 milliards d'euros, est convaincue qu'il y a un gigantesque potentiel dans les emplettes en ligne et les livraisons ultrarapides de repas à domicile.

Récemment encore, le 'company builder' annonçait des centaines de millions d'investissement dans ce secteur. Les Allemands ont déjà racheté leur participation dans HelloFresh (qui fournit des boîtes de repas dans notre pays aussi), Delivery Hero (du 'take-away' dans 24 pays), Pizzabo (Italie), La Nevera Roja (Espagne), Foodpanda (Malaisie) et Just Eat (Inde). Les voici donc à présent qui investissent aussi dans la belge Take Eat Easy.

En d'autres mots, les Bruxellois opèrent sur un marché très concurrentiel, où plusieurs acteurs tentent de s'approprier rapidement des parts et de se faire davantage connaître. La grande différence avec des entreprises comme Takeaway.com (e.a. Pizza.be), c'est que les startups telles Take Eat Easy rendent les livraisons à domicile aussi accessibles pour les restaurants qui n'ont pas de service de livraison propre. La toute dernière génération de fournisseurs de repas travaille avec ses propres coursiers et facture les coûts de livraison aux clients.

En octobre 2014, Take Eat Easy a ouvert une filiale à Paris et compte actuellement quasiment 250 restaurants partenaires en Belgique et en France. En mai 2013, le starter avait déjà récolté 200.000 euros auprès de quelques 'business angels', mais grâce à cette phase A de pas moins de 6 millions d'euros, il pourra se tourner rapidement vers d'autres villes européennes. A son programme, il y a déjà Londres, Berlin (évidemment), mais aussi Madrid.

Actuellement, l'application Take Eat Easy est disponible sous forme d'appli web et d'appli iOS. La version Android est attendue d'ici quelques semaines.

Nos partenaires