Le comité de rémunération se penche sur le salaire de Didier Bellens

30/07/08 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

Ce mercredi, le comité de rémunération de Belgacom se réunit pour discuter du salaire futur du CEO Didier Bellens. Deux nouveaux membres siégeront au comité.

Ce mercredi, le comité de rémunération de Belgacom se réunit pour discuter du salaire futur du CEO Didier Bellens. Deux nouveaux membres siégeront au comité.

Le comité de rémunération est chargé de faire respecter les décisions de la ministre Inge Vervotte en charge des entreprises publiques. Le CEO de Belgacom, Didier Bellens, se voit certes proposer un nouveau mandat de 6 ans, mais devra réduire ses prétentions salariales. D'ailleurs, le bureau de chasseurs de têtes Russel Reynolds désigné par le gouvernement n'a pas proposé de candidat alternatif au poste de CEO.

Didier Bellens se verra offrir un salaire de 2 millions d'euros, soit 700.000 euros de moins qu'aujourd'hui. En outre, son parachute - soit 3 ans de salaire - sera réduit et ne devrait plus atteindre au maximum que 2 ans de salaire (une prime équivalente à celle que recevra la CEO d'Alcatel-Lucent lors de son départ en fin d'année).

Selon La Libre, le comité de rémunération sera étendu à deux membres supplémentaires. Il s'agit de Pierre-Alain De Smedt (ex-Renault, Febiac) et du Britannique Philip Hampton (Sainsbury). Les autres membres sont le président de Belgacom, Theo Dilissen, Georges Jacobs (ex-UCB), Martine Durez (présidente de La Poste) et Lutgart Van den Berghe (administrateur directeur de Vlerick Management School). Par ailleurs, Lutgart Van den Berghe a été anoblie voici deux semaine et portera donc le titre de baronne. Un titre que porte Georges Jacobs depuis 1996 et qui devient désormais comte.

Nos partenaires