'Le citoyen au centre et non Bruxelles'

22/03/18 à 11:23 - Mise à jour à 11:23

Source: Datanews

'No wrong door' et 'API first': tels sont les deux principes de base de la stratégie numérique du gouvernement flamand. Voilà qui devrait enlever toute complexité dans l'esprit du citoyen qui, trop souvent encore, se voit envoyer d'un endroit à l'autre.

'Le citoyen au centre et non Bruxelles'

Barbara Van Den Haute. © KVdS

Depuis le 1er septembre de l'année dernière, Barbara Van Den Haute est la nouvelle administratrice générale de l'Agentschap Informatie Vlaanderen. Dans un entretien accordé à Data News et lors d'un événement organisé hier soir par Beltug, elle a clairement expliqué qu'elle envisageait de faire plus grand cas de le numérisation gouvernementale et ce, à tous les niveaux administratifs et régions.

Deux principes sont mis en avant et caractérisent bien l'approche: 'no wrong door' et 'API first'. "Le citoyen a besoin d'un interlocuteur central, où il peut obtenir des réponses à toutes ses questions. Qu'il s'agisse d'un permis d'exploitation forestière ou d'une demande de prime à l'énergie: le citoyen doit savoir où il doit s'adresser", déclare Van Den Haute. One door donc, mais aussi no wrong door: que le citoyen ouvre une porte fédérale, régionale ou locale, le service gouvernemental doit être le même. Autrement dit, le citoyen ne doit plus être confronté à la complexité. "Nous devons mettre le citoyen au centre et non Bruxelles", comme le résume Van Den Haute.

API et un profil citoyen

Cela signifie qu'il faut passer par un travail d'intégration IT. Voilà ce que veut faire la directrice de l'Agentschap Informatie Vlaanderen en misant sur des API et un 'profil citoyen'. Les API se chargeront des connexions requises entre tous les services. La Kruispuntbank Vlaanderen - dérivée du projet MAGDA (MAximale GegevensDeling tussen Administraties, ndlr) - remplira le rôle d'intégrateur de services pour éviter les problèmes d'interopérabilité (sécurité, identification, authentification,...).

Enfin, le 'profil citoyen' devra veiller à ce que la même information s'affiche partout de la même manière et ce, quelle que soit la porte poussée par le citoyen - locale, flamande ou fédérale. Ce profil citoyen ne pourrait être mieux décrit que comme un plug-in pour sites gouvernementaux. Il doit offrir une vision synoptique regroupant toutes les données, les attestations téléchargeables et une boîte à messages, mais couvrir aussi la gestion des données de contact et des préférences. Les villes de Courtrai et de Gand seront les premières à utiliser le profil citoyen.

Jusqu'en 2019, Van Den Haute entend continuer de se focaliser tant sur l'aspect user centric que sur celui developer centric. Une fois la base en place, son objectif est de poursuivre le développement de cette approche de l'information en permettant aussi un croisement avec des partenaires privés. Mais cela, c'est provisoirement encore un projet d'avenir.

Nos partenaires