Le CIO n'a pas encore trouvé sa place définitive dans le conseil d'administration

18/03/08 à 11:50 - Mise à jour à 11:49

Source: Datanews

L'IT est toujours davantage considérée comme une fonction d'entreprise stratégique, mais il n'empêche que pour plus de la moitié des CIO (chief information officers), le conseil d'administration reste un terrain inconnu. Il y a de l'amélioration certes, mais c'est surtout le CFO (chief financial officer) qui paraît être un sérieux obstacle.

L'IT est toujours davantage considérée comme une fonction d'entreprise stratégique, mais il n'empêche que pour plus de la moitié des CIO (chief information officers), le conseil d'administration reste un terrain inconnu. Il y a de l'amélioration certes, mais c'est surtout le CFO (chief financial officer) qui paraît être un sérieux obstacle.

Voilà ce qu'on peut conclure d'une étude effectuée par l'Economist Intelligence Unit à la demande de l'entreprise de sécurité McAfee. Economist Intelligence Unit a interrogé 185 'senior executives' dans la zone EMEA à propos de l'importance de l'IT et du CIO dans l'entreprise.

La conclusion principale, c'est que les CIO restent encore sur la touche au niveau de l'administration supérieure. Seuls 47 pour cent d'entre eux déclarent avoir l'opportunité de discuter des questions IT durant les réunions du conseil d'administration, alors que dans quasiment la moitié (45%) des organisations interrogées, c'est encore le CEO qui prend les décisions en matière IT. Dans 20 pour cent des cas, le département IT est représenté au plus haut niveau par le CFO.

42 pour cent des personnes interrogées considèrent l'IT comme une fonction d'entreprise stratégique qui ne raisonne donc plus exclusivement en termes de réduction des coûts. Quasiment un tiers d'entre elles estime que le département IT est avant tout responsable de la sécurité des systèmes et du réseau. 31 pour cent considèrent toutefois aussi le CIO comme le 'facilitateur' du chiffre d'affaires. "En raison de l'élargissement de la perception de la fonction, le statut du CIO a aussi grimpé pour atteindre le niveau du conseil d'administration. 83 pour cent des personnes interrogées sont d'accord sur ce point", selon McAfee.

Ce qui est très étonnant, c'est que c'est le CFO qui possède l'image la plus vieillotte du département IT. Une large majorité (86%) des CFO interrogés semble voir l'IT comme une fonction purement de support. Aucun d'entre eux ne considère l'IT comme le responsable premier de la réalisation du chiffre d'affaires. C'est préoccupant, déclare McAfee, d'autant plus que le CFO représente dans 20% des cas le département IT au sein du conseil d'administration.

"Il a été très malaisé de convaincre les administrateurs de la valeur stratégique de la fonction IT, et ce combat n'est pas encore terminé", conclut Clint Witchalls, 'senior editor' chez Economist Intelligence Unit. "Dans les conditions actuelles de stagnation économique, les CIO doivent faire attention de ne pas retomber dans leur rôle précédent consistant à réaliser des économies et à appliquer des emplâtres pour y arriver."

Nos partenaires