"Le CIO est un casse-pieds"

20/03/09 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

Le fossé entre la direction de l'entreprise et le responsable IT est encore et toujours très profond. "Je n'ai jamais rien compris à l'IT. Pour moi, c'est une boîte noire, et l'IT n'amène que des problèmes. Le CIO n'est pas un héros, mais un casse-pieds", a déclaré Laurent Levaux, CEO d'Aviapartner, lors du débat réunissant trois CEO et trois CIO à Top Management Europe.

Le fossé entre la direction de l'entreprise et le responsable IT est encore et toujours très profond. "Je n'ai jamais rien compris à l'IT. Pour moi, c'est une boîte noire, et l'IT n'amène que des problèmes. Le CIO n'est pas un héros, mais un casse-pieds", a déclaré Laurent Levaux, CEO d'Aviapartner, lors du débat réunissant trois CEO et trois CIO à Top Management Europe.

Henri Van Engelen, CEO de Kluwer Belgium, a confirmé que les attentes sont toujours supérieures à ce que l'IT peut réaliser, "mais l'on peut difficilement me persuader d'encore autoriser une mise à niveau d'un progiciel ERP sans grande valeur ajoutée". "L'IT a une piètre réputation et est très complexe, mais l'effort doit venir des deux côtés, estime Els Blaton, CIO d'Axa. Aussi longtemps que l'IT sera considérée comme du back-office, on ne pourra jamais lancer un pont."

Daniel Lebeau, CIO de l'entreprise pharmaceutique GSK, admet que le CIO doit être également un pédagogue: "Nous devons simplifier ce qui est complexe et ne pas compliquer ce qui est simple." Il est pourtant surtout question de confiance, selon lui. "Certes, mais une usine peut se visiter, pas un entrepôt de données", réagit Levaux d'Aviapartner. Pour Rita Verreydt, CEO de Sogeti, le rôle du CIO est toutefois encore et toujours largement sous-estimé: "Le département IT est encore trop souvent considéré comme le petit groupe dans la cave." "Avant, nous étions dans une tour d'ivoire et aujourd'hui dans la cave donc", conclut Edwin D'Hondt, senior vp information systems chez Umicore.

Nos partenaires