Le CIO belge parle à peine avec la vente et le marketing

25/03/13 à 13:11 - Mise à jour à 13:11

Source: Datanews

Sept CIO belges sur 10 déclarent collaborer à peine ou seulement sporadiquement avec leur propre département du marketing.

Le CIO belge parle à peine avec la vente et le marketing

Sept CIO belges sur 10 déclarent collaborer à peine ou seulement sporadiquement avec leur propre département du marketing. 68% des CIO interrogés dans notre pays affirment aussi coopérer rarement ou parfois avec le département de la vente. En Europe, seule la Suisse fait encore moins bien avec 72%. Voilà qui à de quoi inquiéter dans la mesure où la vente et le marketing s'approvisionnent toujours plus souvent eux-mêmes en ICT, ce qui constitue une menace pour la fonction de CIO. 6 CIO belges interrogés sur 10 reconnaissent effectivement que les achats ICT par les différents départements menacent leur propre rôle. C'est ce qui ressort d'une étude effectuée par Forrester Consulting à la demande de Colt, VMware et Cisco. L'étude a été réalisée auprès de 400 CIO européens, dont quelque 45 belges.

Selon Forrester, le manque de communication entre le département ICT et les départements commerciaux freine les changements professionnels nécessaires et les avantages concurrentiels. Et ce, alors que les entreprises sont précisément sous la pression de faire travailler leur personnel de manière plus efficiente, de fournir les données des clients en temps réel et d'introduire une politique 'bring your own device'. Tous des éléments pour lesquels les collègues du département marketing aiment aussi avoir leur mot à dire.

Du reste, le CIO belge a d'autres préoccupations encore. De cette même étude, il apparaît par exemple aussi que 7 CIO sur 10 considèrent chez nous le manque de support stratégique et financier de la part de la direction en vue de mettre à niveau l'infrastructure ICT comme le principal défi à relever. # [KVdS]

Nos partenaires