Le CIO belge fidèle à son employeur

24/06/11 à 10:10 - Mise à jour à 10:10

Source: Datanews

S'il gagne moins que ses collègues étrangers, le CIO belge n'en ...

Le CIO belge fidèle à son employeur

S'il gagne moins que ses collègues étrangers, le CIO belge n'en n'est pas moins davantage attaché à son employeur. C'est du moins ce qui ressort de l'enquête annuelle de Harvey Nash.

Réalisée auprès de quelque 2.000 CIO et IT managers dans le monde, l'enquête de Harvey Nash montre que le CIO belge est le moins bien payé d'Europe. En moyenne, sa rémunération atteint un peu plus de 150.000 $ par an. C'est près de 10.000 $ de moins que son collègue britannique. Et aux Etats-Unis, le CIO gagne en moyenne quelque 190.000 $ par an. "Pourtant, le CIO belge ne change pas volontiers d'employeur, précise Ronny Lommelen, directeur général Belux de Harvey Nash. Lorsque nous lui avons demandé s'il comptait changer d'employeur dans les 2 ans, 11% seulement ont répondu positivement." En Allemagne, ce taux atteint 80%. "Les entreprises belges à la recherche d'un CIO devront donc proposer plus qu'un salaire intéressant", ajoute Lommelen.

Globalement, 90% des CIO se disent satisfaits de leur place. Pourtant, les perspectives de hausse des budgets IT sont très limitées, surtout en Europe. La plupart voient leur fonction davantage associée à la notion de 'utility' plutôt que d'innovation.

En savoir plus sur:

Nos partenaires