Le chiffre d'affaires des app stores triplera cette année

26/01/11 à 12:19 - Mise à jour à 12:19

Source: Datanews

Pour cette année, le cabinet d'analystes Gartner prévoit un triplement du chiffre d'affaires des boutiques d'applications mobiles (app stores), tous pays confondus.

Le chiffre d'affaires des app stores triplera cette année

Pour cette année, le cabinet d'analystes Gartner prévoit un triplement du chiffre d'affaires des boutiques d'applications mobiles (app stores), tous pays confondus.

En 2010, le chiffre d'affaires des applications mobiles a été de 5,2 milliards de dollars. Cette année, il devrait être supérieur à 15,1 milliards de dollars. Le nombre de téléchargements devrait plus que doubler au niveau mondial pour passer de 8,2 milliards en 2010 à 17,7 milliards en 2011. Quelque 81 pour cent d'entre eux devraient être gratuits. Ce pourcentage constitue déjà un recul, et il devrait continuer à régresser, selon le cabinet d'analystes. Plus ils distinguent de la valeur dans les apps mobiles, plus vite les utilisateurs voudront mettre de l'argent sur la table pour les acquérir.

Et la croissance du chiffre d'affaires ne s'arrêtera pas là. Gartner parle d'une croissance de 1.000 pour cent du chiffre d'affaires entre 2010 et 2014. Depuis le lancement du premier magasin d'applications mobiles en 2008, il estime à 185 milliards le nombre d'apps qui ont été téléchargées.

Aujourd'hui, le chiffre d'affaires est du reste réparti entre le propriétaire de l'app store (p. ex. Apple, Nokia, Samsung, ...) et le développeur de l'app, généralement dans une proportion de 30-70. D'ici 2014, la publicité devrait aussi générer du chiffre, peut-être même déjà à concurrence d'un tiers des rentrées.

En 2010, l'on estime que l'app store d'Apple a représenté 9 téléchargements sur 10. Cette proportion va diminuer, mais l'Apple App Store sera en 2014 encore et toujours - et de loin - le numéro un, estime encore Gartner.

"Beaucoup se posent la question de savoir si la folie des apps telle que nous la connaissons, est simplement un phénomène de mode et si elle passera donc, comme tant d'autres. Nous pensons que non", affirme clairement Stephanie Baghdassarian, research director chez Gartner. Elle estime cependant que les 'native apps' (apps résidentes) devraient pouvoir offrir une meilleure expérience que celle des apps basées web.

En savoir plus sur:

Nos partenaires