Le chiffre d'affaires d'Econocom passe le cap des 2 milliards d'euros

09/03/15 à 12:55 - Mise à jour à 12:55

Source: Datanews

Le fournisseur de services IT Econocom a enregistré l'année dernière un chiffre d'affaires supérieur à 2 milliards d'euros. C'est essentiellement dû à la contribution de l'entreprise française Osiatis rachetée fin 2013, a expliqué Econocom jeudi dernier à la clôture de la Bourse.

Le chiffre d'affaires d'Econocom passe le cap des 2 milliards d'euros

© Photo News

Le chiffre d'affaires d'Econocom s'est élevé l'an dernier à 2,09 milliards d'euros, soit plus de 18 pour cent en plus que l'année précédente. "Cette croissance est supportée par l'intégration d'Osiatis", peut-on lire dans un communiqué de presse. Il convient d'y ajouter une croissance organique de 3 pour cent. Au quatrième trimestre, le groupe a connu "une accélération de sa croissance".

Le bénéfice net a cependant été d'un tiers inférieur pour s'inscrire à 30,9 millions d'euros. C'est là la conséquence de charges exceptionnelles d'un montant de 24,9 millions d'euros, apprend-on. Ces charges sont notamment dues à l'intégration d'Osiatis et à des mesures d'économie.

Rachats ciblés

La direction s'attend à ce que 2015 "soit une nouvelle année de croissance organique du chiffre d'affaires et de progression du résultat d'exploitation courant". Les premières tendances sont déjà prometteuses, selon le communiqué de presse. Econocom poursuivra sa politique de rachats ciblés.

Son tout dernier rachat est celui de l'entreprise française Clesys, spécialisée dans l'infrastructure et la sécurisation réseautique. Econocom avait alors indiqué qu'elle n'effectuerait plus d'importants rachats à brève échéance et ce, même si la porte reste ouverte pour des entreprises moyennes.

L'entreprise cotée en Bourse entend récompenser ses actionnaires en leur versant un dividende de 0,15 euro par action, soit un quart de plus que l'an dernier. (Belga/PVL)

En savoir plus sur:

Nos partenaires