Le cerveau des utilisateurs de GSM fonctionne au ralenti

14/09/07 à 14:00 - Mise à jour à 13:59

Source: Datanews

Quiconque utilise fréquemment son GSM possède un cerveau plus lent. C'est à cette étonnante conclusion que sont arrivés des chercheurs de l'université Radboud de Nimègue.

Quiconque utilise fréquemment son GSM possède un cerveau plus lent. C'est à cette étonnante conclusion que sont arrivés des chercheurs de l'université Radboud de Nimègue.

Les résultats de leur étude sont publiés dans le numéro de septembre de la revue International Journal of Neuroscience. Cette étude a été effectuée auprès de cent 'utilisateurs fréquents d'un GSM' (souvent, longtemps, depuis des années déjà), de cent 'utilisateurs non mobiles' et de cent autres utilisateurs intermédiaires. Il en ressort clairement que le cerveau des utilisateurs fréquents se caractérise par une activité plus lente. Le responsable de l'étude, Martijn Arns, présume fortement que les effets s'aggravent au fur et à mesure de l'utilisation d'un GSM.

Il y a pourtant une note positive pour les fervents utilisateurs: l'étude démontre qu'il s'agit de personnes extraverties possédant une meilleure capacité sélective. Les utilisateurs fréquents appellent en effet souvent dans des environnements bruyants tant ambiants qu'en arrière-plan, ce qui les oblige à se concentrer sur leurs communications et à filtrer toutes les interférences ou informations gênantes.

Nos partenaires