Le CEO de Spotify fait profil bas à cause du problème de confidentialité

24/08/15 à 13:18 - Mise à jour à 13:18

Daniel Ek, le CEO de Spotify, y va sur son blog d'un 'SORRY' en lettres capitales. Mais cela ne change rien aux conditions générales à la base du litige qui a éclaté la semaine dernière.

Ek explique que le problème réside dans la communication à propos des nouvelles conditions. Avec celles-ci, Spotify oblige les utilisateurs à permettre au service de diffusion audio d'avoir accès à leurs contacts et photos. Le but n'a jamais été d'utiliser ces fichiers sans demander l'autorisation du propriétaire du smartphone, assure Ek. Spotify entend en fait utiliser ces informations pour enrichir l'expérience vécue avec l'appli. C'est ainsi que l'accès aux photos est nécessaire pour placer une prise de vue parmi les profils des amis dans l'appli. Celle-ci recevra aussi des possibilités d'inviter de nouveaux amis par une approche de la base de données des contacts.

Spotify entend en outre utiliser le contrôle vocal pour permettre de donner des commandes vocales à l'appli, par exemple pour sauter rapidement une chanson. Ek affirme que cela ne changera rien à la façon dont Spotify partage des données avec des tiers. Dans certains cas, le partage de certaines informations s'avère nécessaire, lorsque les utilisateurs clôturent leur abonnement Spotify via leur fournisseur internet. Les données de l'abonnement doivent alors être partagées. Pour le reste, Spotify ne partagera que des données rendues anonymes à des fins de marketing et publicitaires, comme cela est déjà arrivé précédemment.

La semaine dernière, l'annonce des nouvelles conditions avait incité beaucoup d'utilisateurs à révéler publiquement qu'ils renonceraient à Spotify.

Source: Automatiseringgids

En savoir plus sur:

Nos partenaires