Le CEO de Logitech tire sa révérence

03/08/11 à 12:11 - Mise à jour à 12:11

Source: Datanews

Gerald Quindlen quitte l'entreprise après l'annonce de mauvais ...

Le CEO de Logitech tire sa révérence

Gerald Quindlen, CEO du fournisseur de hardware Logitech, quitte l'entreprise après l'annonce de mauvais chiffres trimestriels.

Quindlen sera provisoirement remplacé par le président Guerrino De Luca. L'entreprise suisse recherche à présent un nouveau CEO. De Luca fut lui-même CEO de Logitech de 1998 à 2008. Il est chargé de rendre la société à nouveau rentable.

Le premier trimestre de son exercice, qui s'est clôturé le 30 juin, s'est mal passé. L'entreprise a essuyé une perte de 29,6 millions de dollars. Au cours de la même période en 2010, elle avait encore enregistré un bénéfice de 19,5 millions de dollars. Son chiffre d'affaires a été de 480 millions de dollars contre 479 millions durant la même période de l'an dernier.

Selon Logitech, la perte essuyée est due à une faible demande en Europe et à une dépréciation de 34 millions de dollars. Cette dépréciation a été causée par des réductions de prix pour la gamme de produits set-top box & keyboard 'Logitech Revue for Google TV', qui ne s'est pas bien vendue.

Pour l'ensemble de son année fiscale, Logitech table sur un chiffre d'affaires de 2,5 milliards de dollars au lieu de 2,6 milliards. L'entreprise va tenter d'écouler davantage de solutions professionnelles via son Logitech for Business Unit. En outre, Logitech commercialise les solutions de visioconférence de l'entreprise rachetée LifeSize Communications. Ces solutions sont concurrentes de produits Cisco et Polycom.

En collaboration avec Computable

En savoir plus sur:

Nos partenaires