Le CEO de Google: 'Les fausses infos ont peut-être fait la différence lors des élections américaines'

16/11/16 à 13:24 - Mise à jour à 13:24

Le directeur de Google, Sundar Pichai, pense que les fausses informations ont peut-être eu une influence sur le résultat des élections présidentielles américaines. Les histoires qui ont circulé à propos de Clinton et de Trump et qui se sont révélées factices, ont pu faire la différence, parce que les marges furent finalement très faibles.

Le CEO de Google: 'Les fausses infos ont peut-être fait la différence lors des élections américaines'

Google-CEO Sundar Pichai. © Reuters

Au terme des élections du 8 novembre, Google et Facebook ont fait l'objet de pas mal de commentaires du fait que les deux entreprises en feraient trop peu vis-à-vis des fausses informations d'actualité massivement partagées. Leurs systèmes respectifs iraient même jusqu'à promouvoir les informations créées de toutes pièces, ce qui fait que pas mal de personnes les découvrent dans leur ligne du temps ou dans les résultats de leurs recherches.

Le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, a réagi en affirmant qu'il estimait 'très peu probable' que sa plate-forme sociale ait influencé les élections. Mais dans une interview accordée à la BBC, le CEO de Google, Sundar Pichai, s'est montré plus prudent dans ses propos. Il trouve lui que les entreprises de médias sociaux doivent en faire plus pour promouvoir les informations fiables.

Des milliards de recherches par jour

'Chez Google, nous voulons proposer aux utilisateurs les résultats les plus pertinents et fiables. C'est ce à quoi nous nous attelons le plus.' Voilà pourquoi, selon Pichai, il est important d'annoncer que Google traite des milliards de requêtes par jour. 'Et dans le cadre de quelques incidents, nous avons observé que nous avions failli. C'est une leçon que nous devons tirer en vue de nous améliorer.'

Contrôler les faits

'Voilà pourquoi nous avons ces derniers jours annoncé que nous allions supprimer les publicités de tout ce que nous identifions comme nouvelles factices.' De plus, Google entend examiner comment contrôler sur les faits les articles apparaissant dans les résultats de recherche. Le géant entend ainsi vérifier comment il pourrait promouvoir les sources journalistiques dignes de confiance.

Pichai ne veut cependant pas prétendre avec certitude que les fausses infos ayant circulé à propos de Clinton et de Trump ont réellement fait la différence. 'Je n'en suis pas tout à fait sûr', a-t-il déclaré prudemment à la BBC. 'Mais il est important de considérer qu'il s'agissait là d'une course très disputée et que si l'on y jette donc un regard scientifique, le fait est qu'1 vote sur 100 peut avoir influencé le résultat. Il existe de nombreux facteurs qui y ont contribué, qui demandent par conséquent un vaste débat. Moi-même, je ne connais pas avec certitude la cause du résultat des élections.' Quoi qu'il en soit, les fausses nouvelles et leur partage peuvent avoir assurément fait la différence, selon Pichai.

En savoir plus sur:

Nos partenaires