Le CEO d'Equifax démissionne après une cyber-attaque

26/09/17 à 21:52 - Mise à jour à 21:52

Richard Smith, le directeur d'Equifax, quitte cette agence de crédit américaine qui a été la victime d'une gigantesque fuite de données.

Le CEO d'Equifax démissionne après une cyber-attaque

© REUTERS

Plus tôt ce mois-ci, l'entreprise a bien été obligée d'avouer que lors d'un énorme acte de piratage, des informations personnelles de 143 millions d'Américains, de Canadiens et de Britanniques avaient pris la clé des champs.

Au fur et à mesure que des détails sur le piratage s'ébruitaient, il apparaissait qu'Equifax - pourtant une entreprise qui gère des données sensibles comme des salaires - les traitait de manière particulièrement laxiste. C'est ainsi que lors du piratage, les données de 400.000 Britanniques furent également volées, alors qu'elles n'avaient absolument rien à faire sur des serveurs américains, mais elles y avaient quand même été stockées quelques années suite à un 'processus fautif'. L'entreprise fit également l'objet de nombreuses critiques, parce qu'elle n'avait révélé que tardivement la fuite de données. En outre, des membres de la direction auraient revendu leurs actions au cours de la période séparant le début de l'enquête interne et la révélation publique du piratage. Le ministère américain de la Justice a du reste ouvert une enquête à ce propos.

Le Chief Security Officer et le Chief Information Officer, qui étaient en charge de la sécurité au sein de l'entreprise, ont déjà été licenciés. C'est à présent au tour du CEO Richard Smith de s'en aller, "dans l'intérêt de l'entreprise". Après avoir passé douze ans à la tête d'Equifax, Smith (57 ans) prend sa retraite anticipée.

En savoir plus sur:

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos