Le CEO belge de Colt mis sur la touche

23/11/06 à 00:00 - Mise à jour à 22/11/06 à 23:59

Source: Datanews

Le Belge Jean-Yves Charlier, CEO de Colt, est remplacé par Raskesh Bhasin. Charlier (42 ans) était depuis un peu plus de deux ans à la tête de l'opérateur télécoms paneuropéen.

Le départ de Jean-Yves Charlier est une surprise. C'est en septembre 2004 qu'il fut engagé en grandes pompes par Colt Telecom. Charlier, qui a fait sa carrière chez le géant du stockage EMC, avant de devenir président de BT Europe, avait pour mission de rendre l'opérateur de nouveau rentable. "On y est arrivé. Colt renoue cette année avec le bénéfice et ce, pour la première fois depuis 15 ans", déclare Jean-Yves Charlier dans une première réaction. Selon lui, sa mission est donc réussie."Colt va à présent passer par une deuxième phase, où l'accent sera mis sur les nouveaux services de données. A partir de 2007, ceux-ci constitueront déjà la moitié du chiffre d'affaires", ajoute Charlier qui sera repris dans le groupe Fidelity International. L'actionnaire principal possède aujourd'hui 65 pour cent de Colt. "Au cours des deux années où j'ai été CEO, la participation de Fidelity est passée de 51 à 65 pour cent. Cela indique que contrairement aux rumeurs, Colt n'est absolument pas à vendre."C'est là le troisième changement de CEO en quatre ans. Chez Colt, on conserve donc un CEO pendant deux à trois ans. Jean-Yves Charlier est remplacé par l'inconnu Rakesh Bhasin, un Américain d'origine indienne. Dans les années 90, ce dernier a dirigé plusieurs divisions d'AT&T aux Etats-Unis et en Asie. Il a été notamment président d'AT&T Japon. Jusqu'en 2001, il était CEO de l'opérateur japonais en données et fibres KVH qui est également contrôlé par Fidelity. L'actuel CTO de Colt, Alireza Mahmoodshahi, provient aussi de KVH. Tout comme Rakesh Bhasin, il a aussi des racines indiennes. Tel est aussi le cas de Tanuja Randery qui est depuis peu responsable du Benelux. Elle a succédé à Henri van der Vaeren qui est promu managing director des marchés stratégiques, des pays petits et moyens au sein du groupe Colt. Selon Jean-Yves Charlier, le changement directorial n'entraînera aucune modification dans l'organisation.Tanuja Randery habite encore et toujours à Londres, mais déménagera à Bruxelles au début de l'an prochain. Jean-Yves Charlier continuera d'habiter Londres. Il ne sait pas encore s'il restera dans les télécoms: "Peut-être me verrez-vous réapparaître quelque part en tant que CEO."

Nos partenaires