Le CeBIT entend faire face au désintérêt général

08/03/07 à 00:00 - Mise à jour à 07/03/07 à 23:59

Source: Datanews

Le salon professionnel le plus important au monde cherche son salut dans les segments de marché porteurs.

La semaine prochaine, le salon professionnel CeBIT d'Hanovre, sera une édition de transition dans le cadre d'un ultime effort en vue de rehausser son image quelque peu ternie, à en croire son organisateur, Deutsche Messe.L'an prochain, le CeBIT ne tentera plus de couvrir l'ensemble de l'industrie IT, mais se focalisera sur les marchés de niche. "L'industrie IT, le marché principal de CeBIT, passe par un puissant processus de changement qui aura un impact sur le salon en tant que symbole international des tendances", a déclaré Ernst Raue, 'board member' de Deutsche Messe, à l'agence de presse allemande DPA.Le CeBIT a subi un recul progressif du nombre de ses visiteurs et exposants. Cette année, Nokia et Motorola l'ont déserté au profit du salon 3GSM de Barcelone. La ville d'Hanovre est mal équipée pour recevoir l'immense flot des visiteurs de 'son' salon, et les prix de ses quelques hôtels atteignent des sommets.Le CeBIT est essentiellement la victime des mêmes problèmes qui ont provoqué la disparition du Comdex en 2002. Les deux événements ont souffert d'un manque d'intérêt de la part tant des exposants que du public. Cela a provoqué le départ de pas mal d'exposants de premier plan, puis d'acheteurs professionnels. Plus le nombre relatif de consommateurs à la recherche de gadgets a crû, plus les exposants ont déserté le salon. En plus de 3GSM, le CeBIT doit aussi faire face à la concurrence féroce du salon TV IFA de Berlin.Rien ne garantit que les tentatives de restructurer le CeBIT seront couronnées de succès. L'édition 2002 du Comdex avait aussi été qualifiée d'événement de transition. Les changements ont entraîné une réduction de quasi 50 pour cent des visiteurs, et les discours de marketing promettant un 'come back' n'ont jamais été suivis d'effet.

Nos partenaires