Le casier judiciaire pas fiable

04/12/12 à 13:39 - Mise à jour à 13:39

Source: Datanews

La Casier judiciaire central, la banque de données contenant toutes les condamnations en Belgique, est sujet à caution. Il ne reprend en fait pas toutes les condamnations, et des erreurs y sont commises lors de la saisie de noms par exemple.

Le casier judiciaire pas fiable

La Casier judiciaire central, la banque de données contenant toutes les condamnations en Belgique, est sujet à caution. Il ne reprend en fait pas toutes les condamnations, et des erreurs y sont commises lors de la saisie de noms par exemple.

Voilà ce qu'on peut lire dans le journal De Tijd ce mardi. La ministre de la Justice, Annemie Turtelboom (Open Vld), entend résoudre ces problèmes au cours de cette législature. Le juge d'instruction anversois Karel Van Cauwenberghe, qui est aussi président de l'association des juges d'instruction, affirme que certains suspects n'ont rien à se reprocher, selon le Casier judiciaire central, alors qu'ils ont déjà été condamnés ou qu'ils viennent de sortir de prison. Et de mentionner aussi des problèmes de noms erronément saisis.

Selon Paul Van Tichelt, porte-parole du parquet d'Anvers, la saisie de données se fait également parfois longtemps attendre. "Les informations sont encore et toujours entrées manuellement dans la banque de données", déclare la ministre Turtelboom. "Il faut d'abord saisir les données dans les casiers judiciaires communaux, avant de les retaper dans le Casier judiciaire central. Cela augmente le risque d'erreurs."

Avant la fin de la législature, en 2014, tous les problèmes du casier judiciaire devraient être résolus grâce à une nouvelle grande banque de données, "JustX". Les ministères publics, les juges d'instruction, la sécurité d'Etat, mais aussi des entreprises recourent au casier judiciaire pour vérifier si des personnes ont déjà été condamnées.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires