Le cas Tele2: pourquoi KPN serait-elle meilleure que Telenet?

21/08/07 à 15:00 - Mise à jour à 14:59

Source: Datanews

Si l'organisme en matière de concurrence est d'accord (ce qui est généralement le cas), Tele2/Versatel Belgique sera bientôt dirigée par des gens d'Outre-Moerdijk. C'est déjà plus près de chez nous, puisqu'avant, c'étaient des Suédois.

Si l'organisme en matière de concurrence est d'accord (ce qui est généralement le cas), Tele2/Versatel Belgique sera bientôt dirigée par des gens d'Outre-Moerdijk. C'est déjà plus près de chez nous, puisqu'avant, c'étaient des Suédois.

Mais il y avait manifestement d'autres acteurs intéressés par Tele2. Telenet entre autres. Le câblo-opérateur, comme il est encore qualifié de temps à autre de manière désobligeante, voulait avec Tele2/Versatel renforcer surtout sa position en Wallonie et étendre sa division des solutions d'entreprise. Du coup, Telenet espérait encore en secret racheter les sociétés du câble wallon. Mais l'entreprise malinoise n'était pas de taille à entrer dans cette fosse aux lions. La somme à débourser pour Tele2/Versatel, un peu moins de 100 millions d'euros, ne pouvait pourtant pas poser problème à une entreprise qui vient d'emprunter des centaines de millions d'euros pour distribuer un supplément de dividende à ses actionnaires, surtout Liberty Global.

Tele2/Versatel s'en tirera-t-elle mieux avec KPN? Cela reste à prouver. Il n'est pas rare que des rachats et des fusions dans les milieux télécoms se soldent par un échec. Tele2/Versatel deviendra une entité séparée de KPN Mobile International, à côté de Base et de l'allemande E-Plus. La question est de savoir si KPN est très intéressée par les services de réseau fixe de Tele2/Versatel.

Ce qui lui plaît surtout, ce sont ses canaux de vente. C'est dans ce cadre que s'inscrit aussi son récent rachat de la centaine de magasins d'Allo Telecom. Tele2/Versatel est en outre, depuis un an, un opérateur de réseau virtuel mobile (mvno) sur la base du réseau Base. Jusqu'à présent, elle n'a cependant réussi qu'à convaincre un millier d'abonnés. Détail piquant: c'est Telindus Belgacom ICT qui assure le service complet de la plate-forme mvno (qui provient d'Artilium). L'on verra combien de temps le CEO de Belgacom, Didier Bellens, appliquera cette politique de tolérance. Soit dit en passant.

La reprise de Tele2/Versatel semble être donc essentiellement une bonne chose pour Base qui est relativement faible en Wallonie. L'opérateur mobile continuera par ailleurs à se concentrer sur le marché résidentiel. Il pourra s'adresser aussi directement aux 200.000 clients de la téléphonie fixe et aux 131.000 clients du haut débit de Tele2. Reste cependant à savoir si les 9.000 clients professionnels de Tele2 sont vraiment si importants pour KPN. Cela ne fait que cinq ans que KPN a vendu ses activités belges à Scarlet Telecom. L'on y retrouvait à l'époque surtout de très grandes sociétés.

A mon avis, Base lancera très bientôt une grande offensive. A présent que Belgacom est occupée à intégrer Proximus, c'est peut-être le moment propice. Telenet, qui collabore avec Mobistar, devra alors réagir rapidement si elle ne veut pas qu'on lui dérobe le fromage de sa tartine. On ne sait jamais avec ces Hollandais...

Nos partenaires