'Le bug de la seconde intercalaire' fait hoqueter sites et serveurs

Kristof Van der Stadt

02/07/2012 - 13:03

La seconde supplémentaire qui a été ajoutée samedi à l’heure - ce qu’on appelle la ‘seconde intercalaire’ -, a provoqué pas mal de problèmes sur internet. De nombreux sites, dont quelques noms bien connus comme LinkedIn, Foursquare, Reddit, Yelp et StumbleUpon se sont plantés et ont été mis quelques instants hors ligne en raison de problèmes de serveur.

Ces derniers se sont manifestés, parce que différentes versions de logiciels ont éprouvé des difficultés à traiter correctement la seconde intercalaire. C’est ainsi que l’on a recensé des problèmes avec certaines versions de distributions Linux, telles Debian Squeeze. Dans d’autres versions de Linux, c’est le ‘ntpd-daemon’ - le module qui assure la synchronisation avec les serveurs de l’horloge atomique - qui s’est planté. Mais l’on pointe du doigt aussi Java, Hadoop et la base de données Apache Cassandra.

La plupart des systèmes d’exploitation et progiciels tire l’heure correcte de serveurs ntp (‘network time protocol’), afin que leur format du temps soit synchronisé avec celui de l’horloge atomique. Mais lors de la saisie et du traitement correct de la seconde intercalaire, il y a eu des problèmes dans certains cas. Ce qui est par exemple arrivé, c’est qu’un bug a fait en sorte que des processeurs soient sollicités au maximum par un ou plusieurs processus. Résultat: les serveurs n’ont plus pu exécuter leurs tâches normales, comme l’hébergement de bases de données ou le rendu de sites web. Cela déclencha souvent aussi une cascade d’autres problèmes. Mozilla par exemple a connu des problèmes, parce que la plate-forme open source Hadoop - écrite en Java - était aux prises avec un bug de la seconde intercalaire.

Ce problème fait évidemment penser au fameux bug Y2K. Il est toutefois bizarre que des problèmes similaires se manifestent encore. Les secondes intercalaires ne sont pourtant pas rares. Depuis l’introduction de ce système en 1972, l’on a en effet déjà ajouté en tout 25 de ces secondes, soit en moyenne une seconde tous les 18 mois. Une seconde intercalaire est une seconde qui est ajoutée à la date du calendrier pour corriger l’écart en durée entre le jour solaire moyen et la journée normale (24 heures). La rotation de la Terre autour de son axe n’est en effet pas exactement la même que le format du temps de l’horloge atomique.

Cette fois, les systèmes Windows ont été généralement épargnés par ce problème. Google a bien résisté également. Google ajoute en fait des secondes intercalaires de manière étalée selon un système qui agit milliseconde par milliseconde.

Les infos de DataNews aussi via Facebook

Plus sur:

   

Réagir

 

Whitepapers

 
 
 

Nous vous recommandons aussi