Le Belge veut se sevrer des médias sociaux, mais ce ne sera pas facile!

02/01/15 à 12:03 - Mise à jour à 12:03

Source: Datanews

En 2015, le Belge envisage de consacrer moins de temps aux médias sociaux. Arrêter complètement semble cependant mission impossible pour beaucoup.

Le Belge veut se sevrer des médias sociaux, mais ce ne sera pas facile!

© iStock

L'année dernière, un quart des Belges avaient pris la bonne résolution de supprimer leur profil virtuel, mais cela ne se vérifia en fin de compte jamais dans les faits. Voilà ce qui ressort du Trendbarometer 2015, une enquête annuelle effectuée auprès d'un échantillon représentatif de plus de mille Belges.

En 2014, 1 Belge sur 4 envisageait de ne plus jamais consacrer du temps aux médias sociaux. En 2015, cette proportion est d'1 sur 6. Le Belge est certes prêt à diminuer sa consommation, mais arrêter complètement lui semble difficile.

En outre, 6 Belges sur 10 éprouvent des craintes en matière de respect de leur vie privée et ont l'intention de partager moins, voire jamais d'informations personnelles sur les médias sociaux.

Peu d'utilisateurs des sites de socialisation admettent qu'ils s'en trouvent vraiment heureux. Moins d'un quart des Belges affirment en effet en garder un effet bienfaisant. Plus de 4 sur 10 (43 pour cent) des 20-35 ans reconnaissent passer du temps chaque jour sur les médias sociaux. Chez les 36-50 ans, la proportion est de 3 sur 10, et chez les 50 ans et plus de 2 sur 10. (Belga)

En savoir plus sur:

Nos partenaires