Le Belge, souvent la victime du ransomware

10/05/16 à 16:58 - Mise à jour à 16:58

Source: Dargaud

Proportionnellement au nombre d'habitants, beaucoup de Belges ont déjà été victimes du raçongiciel, à savoir un logiciel qui crypte les fichiers sur votre PC et ce, jusqu'à ce que vous versiez une rançon. Il n'empêche que dans notre pays, la navigation sur le net est plutôt bien sécurisée par rapport à d'autres pays.

Le Belge, souvent la victime du ransomware

. © iStock

En Belgique, 1,58 pour cent de la population a été aux prises avec du ransomware au cours du premier trimestre de l'année. Ce maliciel (malware) crypte donc vos fichiers et ne les décrypte que si vous payez une certaine somme, généralement en Bitcoins. Notre pays occupe ainsi la troisième place après les Pays-Bas (1,81%) et l'Italie (3,6%). C'est notamment le virus Locky qui a fait pas mal de victimes chez nous.

Ces chiffres émanent du spécialiste en sécurité Kaspersky Labs qui se base sur les infections et les tentatives d'attaque dont ses clients ont fait l'objet. Même si le ransomware se manifeste nettement plus souvent qu'il y a quelques années, il nous faut cependant examiner l'ensemble de la situation. Selon Kaspersky, la Belgique est en effet le troisième environnement de navigation le plus sûr, juste devant l'Allemagne et le Canada.

C'est ainsi que notre pays connaît à peine les maliciels mobiles (qui sévissent surtout en Chine, au Bangladesh et en Ouzbékistan). En matière de malware bancaire, surtout présent au Brésil, en Autriche et Tunisie, notre pays ne se classe pas non plus dans le top dix.

Si l'on examine la manière dont les personnes mal intentionnées abusent de failles sécuritaires, cela se fait au niveau mondial à raison de 48% via le navigateur, de 22% via Android, de 15% via Office et de 8% via Java. Adobe Flash et Adobe Reader représentent respectivement 6% et 1%.

Comment éviter le ransomware?

Le principal problème avec le ransomware, c'est qu'il n'existe souvent aucune solution immédiate disponible. La combinaison d'un montant pas extrêmement élevé réclamé à la menace de perdre des photos et documents personnels y joue certainement un rôle.

La semaine dernière encore, nous publiions sur Datanews.be l'opinion du chercheur en sécurité Bart Parys qui prodiguait des conseils tant pour les consommateurs que pour les entreprises. Il s'avère en tout cas important d'actualiser régulièrement les logiciels sur votre PC. Une mesure préventive supplémentaire à prendre est d'investir dans un service de sauvegardes automatiques stockant vos fichiers en ligne au cas où votre PC serait pris en otage par un rançongiciel.

En savoir plus sur:

Nos partenaires