Le Belge moins satisfait d'Apple

03/07/14 à 13:29 - Mise à jour à 13:29

Source: Datanews

La satisfaction des clients d'Apple diminue. Les utilisateurs IT professionnels belges apprécient davantage le service de Belgacom et de Telenet.

Le Belge moins satisfait d'Apple

© Belga

La satisfaction des clients d'Apple diminue. Les utilisateurs IT professionnels belges apprécient davantage le service de Belgacom et de Telenet. Aujourd'hui, Apple obtient un score de 7,37 sur 10 à l'enquête de satisfaction réalisée par Smart Business Strategies pour son annuaire ICT. Le recul est important, mais pas nouveau. L'année dernière, le fabricant de l'iPhone avait encore atteint 8,1 et 8,4 sur 10 en 2012.

William Visterin, rédacteur en chef de Smart Business Strategies, explique qu'Apple est surtout appréciée pour l'iPad. "Si nous n'avions pas pris en considération la catégorie des tablettes, HP aurait obtenu sur toute la ligne un indice de satisfaction des clients plus élevé qu'Apple. C'est étonnant."

Comme cause possible, Visterin cite la popularité auprès de l'utilisateur moyen. Il serait plus critique que le public assez fidèle qui a constitué une grande partie de la clientèle d'Apple jusqu'à il y a encore quelques années.

Tout en haut du classement de satisfaction des clients, l'on trouve Belgacom (7,47) et Telenet (7,39). Après Apple (3ème), suivent HP (7,32), Microsoft (7,28) et Samsung (7,19). Les deux autres opérateurs belges se classent plus bas. Avec 6,55, Mobistar occupe la 12ème place, alors que Base arrive juste après avec 6,52. Blackberry ferme la marche. Le fabricant de smartphones occupe le 18ème rang avec un score de 5,63.

PrioritésL'enquête a sondé aussi les priorités des entreprises sur le plan IT. Il en ressort que la mise à niveau des PC et des logiciels bureautiques revêt la plus grande priorité. A la deuxième place, on trouve une plus grande mobilité. Les autres priorités sont une consolidation de l'infrastructure IT existante et du centre de données, une mise à niveau de la politique sécuritaire et de l'infrastructure correspondante et, enfin, une plus forte utilisation des médias sociaux.

En savoir plus sur:

Nos partenaires