Le Belge a surfé plus souvent sur les termes 'crise' et 'stress'

19/02/09 à 07:50 - Mise à jour à 07:49

Source: Datanews

En comparaison avec l'an dernier, les instructions de recherche sur le terme 'crise' ont grimpé de 126 pour cent. Voilà ce qui ressort des nouveaux chiffres publiés par Google à propos du comportement de navigation des Belges. Le mot 'stress' est également plus souvent recherché. Le géant internet y a recensé une augmentation de 19 pour cent.

En comparaison avec l'an dernier, les instructions de recherche sur le terme 'crise' ont grimpé de 126 pour cent. Voilà ce qui ressort des nouveaux chiffres publiés par Google à propos du comportement de navigation des Belges. Le mot 'stress' est également plus souvent recherché. Le géant internet y a recensé une augmentation de 19 pour cent.

Les données proviennent de ['Insights for Search'], un service qui analyse une partie des instructions de recherche de Google. L'entreprise a établi une comparaison entre les mois de décembre 2007 et de décembre 2008.

Par ailleurs, la crise génère davantage de recherches en ligne. C'est ainsi que les Flamands effectuent davantage de recherches sur le terme 'prêts' (+ 58 pour cent), alors que chez les Wallons, c'est le terme 'crédit' qui a connu une hausse de 17 pour cent des recherches.

A noter le recul du nombre d'instructions de recherche sur le terme 'musique' (-27 pour cent NL, -14 pour cent FR) et 'MP3' (-19 pour cent). L'effet de la crise sur les produits technologiques est plus malaisément décelable: le Belge a ainsi effectué plus souvent des recherches sur le terme 'laptop', mais nettement moins sur 'gsm' (-23 pour cent). Google ne précise pas si la percée du téléphone intelligent ('smartphone') y est pour quelque chose.

L'importance prise par le mot 'bourse' l'an dernier n'étonnera personne vu les circonstances. Mais la différence entre les Flamands et les Wallons est grande dans ce cas. En décembre 2008, le terme a connu une hausse de 66 pour cent par rapport à 2007 du côté francophone, alors qu'il a assez bizarrement régressé de 3 pour cent du côté flamand.

L'actualité politique brûlante se reflète aussi dans le comportement de recherche en ligne. Les Flamands ont recherché le mot 'ministre' 57 pour cent de plus qu'en 2007, alors que les Francophones n'ont progressé ici que de 7 pour cent. Le terme 'gouvernement' a par contre enregistré partout un recul des instructions de recherche (-6 pour cent NL, -16 pour cent FR).

Nos partenaires