LCL fait la leçon à Google

21/08/15 à 13:13 - Mise à jour à 13:13

Source: Datanews

La perte de données subie par Google est en partie due au fait que Google stocke ses données dans un seul centre. Selon Laurens Van Reijen, cela entraîne des risques pour les entreprises. L'on ne sait cependant toujours pas combien de données ont été perdues la semaine dernière.

LCL fait la leçon à Google

LCL indique que le centre de données de Google exploite le standard Tier 1, qui est moins sûr que le standard Tier 3 utilisé par les centres de données commerciaux. L'entreprise n'agit ainsi pas par hasard car elle propose elle-même des services pour centres de données.

Il convient d'ajouter encore qu'une réplication des données dans un autre centre proche empêche que lors de catastrophes (provoquant un incident dans l'ensemble du centre), des données soient perdues. Google dispose aujourd'hui de 14 emplacements de centres de données. Les deux situés le plus près de celui de Saint Ghislain sont ceux d'Eemshaven (Pays-Bas) et de Dublin (Irlande).

LCL rappelle que pour ce genre d'incidents, les acteurs Tier 3 belges sont mieux préparés à éviter les pertes de données, du fait notamment que la plupart d'entre eux possèdent un deuxième centre de données assez proche du premier.

Il reste entre-temps difficile d'évaluer quelles données ont précisément disparu. Google s'abstient provisoirement de tout commentaire autre que celui indiquant que l'entreprise réalise bien une copie de ses données, à savoir dans un premier temps dans le même centre de données. L'on ne sait cependant pas avec certitude si elle le fait aussi dans un 2ème centre. Il semble clair que les données perdues sont surtout des données qui étaient utilisés à ce moment précis, mais même dans ce cas, l'entreprise en réalise une copie en continu, de sorte que la perte de données réelle subie est probablement très limitée.

En savoir plus sur:

Nos partenaires