Las chiffres d'Intel reflètent le recul du PC

17/04/13 à 13:11 - Mise à jour à 13:11

Source: Datanews

Pour son premier trimestre de l'année, Intel rapporte un chiffre d'affaires de 12,2 milliards de dollars, en recul de 7 pour cent, et ce dans les différents groupes de produits. Sur une base annuelle, Intel prévoit encore une croissance à un seul chiffre.

Las chiffres d'Intel reflètent le recul du PC

Suite aux échos de l'étude de Gartner et de celle d'IDC à propos de la diminution des ventes de PC (en faveur des tablettes), la remarque faite par le président et CEO d'Intel, Paul Otellini, sur le chiffre d'affaires de son entreprise, peut être mieux comprise: "Vu la faiblesse du marché, Intel a réalisé une prestation honorable au premier trimestre." Avec ce chiffre d'affaires trimestriel, Intel demeure un peu en deçà des attentes des analystes, mais rencontre plus ou moins ses propres prévisions.

En répartissant le chiffre d'affaires trimestriel de 12,6 milliards de dollars sur les différents groupes de produits, il ressort cependant que le recul est clair. Le PC Client Group a engrangé 8 milliards de dollars, soit 6,6 pour cent de moins qu'au trimestre précédent et 6 pour cent de moins qu'au premier trimestre du précédent exercice fiscal. Le Data Center Group a, lui aussi, fait respectivement 6,9 et 7,5 pour cent de moins pour un chiffre d'affaires de 2,6 milliard de dollars, alors que l'Intel Architecture Group a fait moins 3,9 et 9 pour cent pour un chiffre d'affaires d'1 milliard de dollars. Les revenus nets se sont inscrits à 2 milliards de dollars, soit 17 pour cent de moins qu'au précédent trimestre, avec une marge brute de 56 pour cent (moins 2 pour cent par rapport au trimestre précédent), soit moins 2 et 8 points. Les dépenses en recherche et développement (plus MG&A) sont restées stables à quelque 4,6 milliards de dollars.

Les analystes du marché avaient précédemment déjà fait observer qu'Otellini - qui renoncera à ses fonctions de CEO et de président en mai - a insuffisamment réagi aux marchés des tablettes et des téléphones mobiles, mais Otellini affirme pour sa part qu'il "est ravi de ce que sera l'avenir de l'entreprise". Il se réfère ici aux nouveaux processeurs Haswell, mais aussi aux processeurs pour tablettes et smartphones qui sont annoncés.

Avec ces résultats, Intel n'a pas réservé de désagréables surprises. Du reste, le cours de son action a à peine réagi. Pour le deuxième trimestre de l'année, Intel table sur une reprise économique, ce qui devrait se traduire par une hausse du chiffre d'affaires à un seul chiffre, mais peut-être même à deux chiffres.

En savoir plus sur:

Nos partenaires